Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Le Secours Populaire se mobilise contre la pauvreté, malgré les actes de vandalisme et les problèmes de collecte

samedi 8 octobre 2016 par Rédaction

Victime d’un acte de vandalisme sur l’une de ses camionnettes de collecte, et confronté à la baisse des dons alimentaires de la part des grandes surfaces, le Secours Populaire des Hautes-Pyrénées poursuit néanmoins son action contre la pauvreté. Ce samedi 8 octobre 2016, il organise son deuxième « grand déballage » de l’année, à son local de Tarbes, rue du Corps-Franc Pommiès.

Le siège du Secours Populaire des Hautes-Pyrénées, à Tarbes, prend des allures de fourmilière, ce jeudi d’automne. Les familles se succèdent au « pré-accueil » de l’association, avant de se rendre au magasin pour y chercher des colis, ou de passer un moment dans la bibliothèque, pour y flâner parmi les livres et les bandes dessinées. Dans l’espace d’exposition des meubles et de la vaisselle, plusieurs bénévoles s’affairent, pendant que des visiteurs font leurs emplettes. Dans un local aménagé pour les jeux et la puériculture, Audrey Courgeau, l’une des salariées de l’association, prépare avec quelques bénévoles le « grand déballage » prévu samedi 8 octobre.

A l’extérieur des locaux du Secours Populaire, plusieurs camionnettes, destinées à la collecte alimentaire, sont stationnées. L’une d’entre elles présente des traces de vandalisme. Livrée le jeudi précédent à l’association, elle a été réparée par l’ENEDIS et financée à hauteur de 900 euros par le Conseil Régional d’Occitanie. Une demande de financement complémentaire a été présentée par le Secours Populaire au Département des Hautes-Pyrénées. Mais pour l’heure, la réparation de la vitre arrière brisée et de la serrure endommagée est à la charge de l’association. « Le week-end dernier, des intrus ont cisaillé la clôture qui donne sur la voie ferrée et sont entrés dans notre parking », explique Michèle Gouazé, secrétaire générale du Secours Populaire 65. « Ils ont vandalisé la camionnette. C’est un acte gratuit, car il était visible depuis l’extérieur qu’elle ne contenait rien. Nous avons décidé de porter plainte. Nous avons déjà été victimes de plusieurs intrusions. Le bâtiment est sécurisé. Mais l’accès au parking est relativement facile. Nous sommes scandalisés, car cette camionnette a pour fonction la collecte alimentaire destinée aux personnes qui vivent des situations de pauvreté ». En 2015, la Fédération du Secours Populaire des Hautes-Pyrénées a accompagné 2420 familles, soit 5712 personnes. A lui seul, le siège de la Fédération, à Tarbes, a accompagné 1736 de ces familles, soit 4196 personnes. L’aide alimentaire est l’une des multiples activités proposées par le Secours Populaire. Elle repose sur une collecte annuelle d’environ 50 tonnes de produits. « Aujourd’hui, la plus grande partie des produits qui constituent les colis alimentaires est acheminée par le biais de l’Union européenne », précise Michèle Gouazé. « Nous rencontrons depuis quelques mois des difficultés à collecter les produits frais auprès des grande surfaces. De plus en plus d’enseignes placent les produits atteignant la date limite de vente, sans pour autant être périmés, sur des têtes de gondole au prix de un euro ». Du coup, l’acte de vandalisme contre la camionnette du Secours Populaire est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Mais les salariés et les bénévoles de l’association ne baissent pas les bras pour autant. Ils viennent de lancer un appel à la solidarité au bénéfice des victimes de l’ouragan Matthew, qui a tué au moins 283 personnes en Haïti, selon un ministre de ce pays. Et ils organisent donc, ce samedi 8 octobre, de 10h à 12h et de 14h à 17h, leur deuxième « grand déballage » de l’année, au siège de l’association, 94 rue du Corps-Franc Pommiès à Tarbes. « Cette action est destinée à collecter des fonds, car les visiteurs se verront demander une participation de solidarité, contre les objets qu’ils emporteront », souligne Audrey Courgeau, l’une des animatrices de l’association. « Plusieurs catégories d’objets seront présentées au public, à la fois sur le parking et dans l’une de nos salles à l’intérieur du bâtiment : meubles et bibelots ; CD, DVD et livres ; vêtements neufs ou fripe ; objets de brocante ; articles de puériculture. Un espace « jeux » sera aussi proposé pour les enfants avec une « pêche aux cadeaux ». Enfin, nous organiserons une buvette sans alcool, avec des crêpes ». Malgré les difficultés rencontrées, et en dépit des actes de malveillance, salariés et bénévoles du Secours Populaire gardent leur motivation. Fidèles à la devise qui surplombe le siège de l’association à Tarbes : « Tout ce qui est humain est notre ! ».

Jean-François Courtille