Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Quand on pense Pyrénées, on ne pense pas ours !

dimanche 31 janvier 2010 par Rédaction

Lors d’une interview accordée à France 3 Sud en novembre 2009, la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, avait eu cette phrase tout à faire remarquable : " Quand on pense Pyrénées, on pense ours ". Un tel propos en dit long de la vision qu’une certaine " intelligentsia " parisienne peut se faire des Pyrénées. Manifestement, Madame Jouanno, bien installée dans les bureaux feutrés d’un Ministère n’a pas beaucoup évolué depuis les récits rocambolesques des auteurs du romantique du 19ème siècle découvrant " des précipices " dans des " montagnes sauvages et impénétrables ".
….//…..

L’ours sauveur du tourisme pyrénéen.
Un ancien sous-préfet de Saint-Girons (Ariège) me disait, en parlant de l’ours, que " les Pyrénéens avaient loupé une occasion de développement ". On croit rêver à entendre de tels propos.
…// …

Et dans la nature ?
Toute la question est de savoir ce qu’est la nature. Les Pyrénées n’ont jamais été une frontière sauvage avec des montagnes infranchissables. Bien au contraire. Toute l’histoire, toute la culture pyrénéenne sont faites d’échanges entre vallées, de passages, de vie. Les montagnes sont humanisées depuis 6 ou 7000 ans qu’existe le pastoralisme. Aujourd’hui, il y a sans doute moins de pasteurs mais plus de touristes, de randonneurs, alpinistes, vététistes, etc… qui remplacent les bergers d’autrefois mais pas les troupeaux toujours présents.
….//…

Le tourisme et la nature sauvage
On nous site régulièrement des exemples de réussite d’un tourisme avec l’ours. Par exemple, le massif Cantabrique en Espagne, l’Italie, la Roumanie, la Slovénie…. De quoi faire rire ! Combien de touristes ? Combien de personnes en vivent ? Quelle liberté pour les randonneurs ? On oublie toujours de nous expliquer les conditions de randonnée avec toutes ses contraintes, les conditions sociales et économiques des habitants, etc… //… Mieux encore, l’ours apparaît TOUJOURS comme un facteur d’appauvrissement des populations.
….//…

Est-cela l’avenir des Pyrénées ?
Ou bien est-ce le calme, la sérénité, les paysages, les lacs, les cascades, les sommets, les troupeaux dans les estives, les villages, les produits de qualité, etc…
Non, Madame Jouanno. Quand on pense Pyrénées, on ne pense pas ours mais on pense beaucoup d’autres choses que, manifestement, vous ne connaissez pas.

Voir l’article complet avec une vidéo http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-quand-on-pense-pyrenees-on-ne-pense-pas-ours.htm

Louis Dollo