Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

LFB : TGB 70 Lattes Montpellier 65

dimanche 31 janvier 2010 par Rédaction

Le TGB, malgré le départ de son Américaine Charde Houston, partie à Prague, et la blessure de sa capitaine Isis Arrondo, a battu Montpellier une équipe habituée à jouer le haut du tableau et qui occupait la 4ème place. Une victoire difficile, acquise sur le fil 70-65, contre une équipe qui a toujours posé des problèmes aux Tarbaises, mais une victoire qui ne souffre d’aucune discussion.

Car avant cette fin de match palpitante, le TGB avait fait toute la partie devant. Presque une promenade de santé pour les joueuses de François Gomez qui ont déroulé leur basket pendant 36 minutes avant de concéder 7 points en 2’30 qui permettaient aux visiteuses de passer devant à 2’33" de la fin (63-65). Les Tarbaises au prix d’une lutte acharnée parvenaient à égaliser à 1’22" du terme (65-65). A 55" seconde de la fin, Frida Eldebrink qui n’avait réussi qu’un panier sur dix tentés à 3 points ne tremblait pas pour réussir un tir précieux qui donnait 3 points d’avance à son équipe (68-65). Les Tarbaises n’allaient rien céder et c’est au contraire Isabelle Yacoubou-Dehoui qui interceptait la balle pour inscrire en contre le panier libérateur à 7" de la fin (70-65).

Une fin de match difficile qui ne doit pas faire oublier la belle prestation des Bigourdanes pendant trois quarts temps et demi. Les Tarbaises ont remporté les deux premiers 19-14 et 17-12 pour mener à la pause de dix points (36-26). Mais au retour des vestiaires les visiteuses se montraient plus agressives en défense et enlevaient le 3ème quart temps 15-18 et revenaient à 7 points (51-44) avant d’entamer les dernières dix minutes. Le match se durcissait sans que les arbitres ne sévissent et les Tarbaises se heurtèrent à une défense de plus en plus agressive et cédèrent sur des contres. Mais trop c’est trop et quand les arbitres se mirent à sanctionner les joueuses de Valéry Demory, Tarbes put à nouveau poser son jeu pour marquer et hausser à son tour sa défense pour arrêter l’hémorragie.

Jean-Jacques Lasserre

Découvrez la fiche des stats....->http://www.fibalivestats.com/matches/3886/01/39/18/10iKYmOOb3Hw/]

Alain Jardel, l’ancien sélectionneur national et entraîneur mythique de Mirande, qui manque rarement un match à Tarbes a apprécié le combat que se sont livrées les deux meilleures intérieures françaises Sandra Dijon pour Montpellier et Isabelle Yacoubou pour Tarbes. "Sandra est une jeune retraitée de l’équipe de France et je suis content d’avoir vu Isabelle en forme ascendante." Mais ce qui a particulièrement réjoui le meilleur technicien français du basket féminin, c’est la participation des joueuses françaises. "A un moment, il y avait 8 joueuses sur les dix qui étaient des Françaises sur le parquet et ça n’a pas du tout affaibli le spectacle. Je suis vraiment très content d’avoir vu un match de basket bien joué, bien enlevé, avec du rythme, avec une volonté de Montpellier de remonter la balle très vite. Du côté de Tarbes, Fati Sacko, a confirmé ses bonnes prestations et c’est vraiment dommage, qu’au niveau de la formation, elle n’ait pas été formée comme une joueuse extérieure car au poste 4 il y a beaucoup de concurrence en équipe de France." Face à une équipe "qui joue un très bon basket" dixit Alain Jardel, le TGB privé de deux joueuses importantes a montré de belles ressources. "A un moment donné, on a pu remarquer que la meneuse Florence Lepron, qui a joué pendant 40’, a été fatiguée et Isis Arrondo aurait certainement pu apporter un peu plus de rythme en deuxième mi-temps."

François Gomez, le coach ,n’est pas vraiment surpris de la résistance des Héraultaises. "Contre Montpellier, ça n’a jamais été une sinécure pour nous, ça s’est toujours joué à quelques points. C’est un scénario classique contre cette excellente équipe qui était 3ème du Championnat et qui est toujours en embuscade." Privé de Houston et d’Arrondo, le TGB a dû aussi composer avec l’arrivée de l’Australienne Randall et les pépins de santé de Frida Eldebrink et d’Anne Breitreiner. "On est toujours en train de construire et il faut retrouver des automatismes. On manque de stabilité encore et ça nous a joué quelques tours mais à l’arrivée, mettre Montpellier derrière à 5 points, est un excellent résultat, même à la maison." L’entraîneur rend hommage à ses joueuses qui ont su se transcender pour l’emporter. "Flo Lepron a joué 40’ et ce n’est pas simple sur des matchs à intensité comme ça, avec des contacts très très rudes. Elle a fait son meilleur match depuis le début de la saison et elle a marqué quelques paniers très intéressants. On a trouvé des tueuses, avec Frida Eldebrink qui ne fait pas un trop gros match parce qu’elle est fatiguée, mais qui a su nous sortir un missile à 3 points et Isabelle Yacoubou qui a retrouvé l’excellent niveau de l’an dernier et qui vient voler un ballon important et qui marque le panier mettant définitivement l’équipe à l’abri."

Valéry Demory, l’entraîneur de Montpellier, n’arrive pas à réaliser comment son équipe a pu laisser échapper la victoire en étant devant juste avant la fin. "On s’est relâché une minute et Eldebrink nous met 5 points !" Montpellier après avoir subi pendant une mi-temps s’est bien repris. "On a manqué d’impact physique et dès qu’on a mis plus d’impact physique on a pu rivaliser." Pour lui le TGB reste un des favoris du championnat malgré le départ de son Américaine. "Tarbes a de l’adresse, de la puissance dessous avec ses 3 voire ses 4 intérieures." Montpellier garde l’ambition de disputer les demi finales cette année encore. "Tarbes et Bourges restent costauds mais la grosse surprise c’est Arras qui joue très bien et qui est dangereux de partout. Après il y a toujours Villeneuve d’Ascq, Mondeville et Challes qui est moins bien, sans oublier Nantes qu’on doit recevoir bientôt." Pour autant, même s’il espère que son équipe pourra s’inviter en finale, les gros favoris restent Bourges et le TGB. "Je pense que Tarbes est aussi fort que l’année dernière et à mon avis, Bourges est beaucoup moins fort que l’an dernier."

Recueilli par Jean-Jacques Lasserre