Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Marc Zarrouati, nouveau secrétaire général de la préfecture

mardi 30 août 2016 par Rédaction

Marc Zarrouati, a pris ses fonctions dans le courant de l’été à la préfecture des Hautes-Pyrénées en tant que secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de l’arrondissement de Tarbes. Ce mardi matin, autour d’un petit déjeuner, il s’est présenté à la presse .

Marc Zarrouati, 45 ans, célibataire arrive du Vaucluse où il occupait son premier poste dans le corps préfectoral en tant que directeur de cabinet du préfet durant deux ans.. Auparavant il exerçait la fonction de maître de conférences à l’université de Toulouse.

Après avoir été enseignant chercheur pendant de nombreuses années, il passe par l’ENA à 40 ans pour faire autre chose. Il choisit alors la carrière préfectorale, un corps de métier où il a davantage à faire avec l’humain dans les problèmes de tous les jours, une prise directe sur le quotidien de la population.

Le secrétaire général explique son rôle au sein de la préfecture :

« Le sous préfet travaille sous l’autorité de la préfète. On se partage un bon nombre de compétences. Il y a la directrice de cabinet, spécialisée dans les questions d’urgence, la sécurité et le pilotage de communication. Les sous-préfets d’arrondissement, toujours sous l’autorité de la préfète, mettent en œuvre des politiques publiques, sociales et sociétales, économiques, l’emploi.

Le secrétaire général est à la fois sous-préfet de l’arrondissement de Tarbes, il s’occupe de la gestion de la préfecture « moyens, ressources humaines etc.… ». Il est très important que chacun connaisse son rôle tout en travaillant en équipe. »

Marc Zarrouati est arrivé dans le département dans le courant de l’été, au moment où il fallait préparer la sécurité pour Lourdes. Il a pu ainsi rencontrer les acteurs sur le terrain et mesurer la très grande fluidité des rapports entre les différents services opérationnels : gendarmerie, police, pompiers. « Des gens qui se connaissent et qui partagent, ce qui permet une grande efficacité opérationnelle  », a-t-il souligné.

Son premier sentiment sur le département :

« Les Hautes-Pyrénées sont chargées d’histoire, d’histoire patrimoniale mais aussi industrielle. Il y a un enjeu à ne pas parler au passé, il reste des fleurons à développer, il y a aussi beaucoup d’énergie à vouloir relancer des outils industriels et technologiques, un bon pari pour ceux qui veulent le faire.

Je trouve ce département magnifique, un département très varié. On se trouve en haute montagne et quelques kilomètres plus loin on se trouve dans les champs de maïs, il y a une gastronomie qui n’a rien à envier ailleurs.

J’ai découvert en interne les équipes des différents services de la préfecture, des personnes qui ont une très haute conception de ce qu’est le service public, des personnes qui font tout pour aider les uns et les autres avec beaucoup de bonne volonté, beaucoup d’allant. Il est important de s’appuyer sur des gens qui en veulent et qui sont soucieux de cette dimension fondamentale qui est le service. C’est pour cela que nous sommes là, pour servir. », commente le secrétaire général.

« En conclusion, je suis heureux d’avoir rejoint ce département. »

Nicole Lafourcade