Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

TPR : Le coup de gueule du Président

mercredi 24 août 2016 par Rédaction

La gestion du TPR mise en cause par un lecteur du quotidien local dans le courrier des lecteurs a fait promptement réagir le Président Nunes qui a répondu sur le site du club. Dans son courrier le signataire J-J Bo, reprochait le prix inchangé des abonnements compte tenu qu’il y avait : ’’Moins de clubs, soit 11 clubs en lice en Fédérale1 amateur au lieu de 16 en Pro D2, soit moins de matchs et moins de rugby qualitatif vu les équipes : les Chambéry, Aubenas, Nevers et autres Auch ou Saint-Nazaire.’’

 

Si le constat mathématique du nombre d’équipes est vrai, et que beaucoup de supporters s’attendaient à une baisse du prix des abonnements, le constat qualitatif est faux, car avec plusieurs budgets compris entre 7 et 9 M €, les équipes de la poule d’accession proposeront des effectifs de qualité avec des recrues qui proviennent de Pro D2 et de Top 14 ! Si Saint-Nazaire détonne géographiquement, il ne faut pas oublier que son voisin Vannes vient d’accéder sans ’’wild card’’ à la Pro D2. De même que l’autre ’’nordiste’’ Nevers, a un budget équivalent à celui de Pau lorsqu’il est monté en Top 14 ! Après, on ne présente plus Auch, le bourreau rugbystique du TPR, qui a été faire un tour en Top 14, Aix, Massy et Bourg-en-Bresse, les habitués de Pro D2 ces dernières saisons ! Quant à Romans, qui vient de fusionner avec Valence-La Voulte, c’est l’un des cinq plus gros budgets et accessoirement une ancienne place forte du rugby comme d’ailleurs Chambéry, Limoges et Aubenas où le rugby est culturel et a une histoire... Par contre la diatribe sur la gestion du club est hors de propos et condamnable.

 

Communiqué du TPR

 

« Je ne vous parle pas »

Je m’adresse aux 826 actionnaires propriétaires du TPR.

Je m’adresse à ces 826 supporters qui au plus fort de la tempête de la saison dernière sont venus, quelle que soit leur contribution, assurer la survie du club pour lui permettre d’éviter une relégation en fédérale 2 ou 3.

Je m’adresse à ceux qui sont là, victoire ou défaite.

Je m’adresse à ces amoureux du rugby qui ont fait ce qu’il fallait pour que le TPR soit aujourd’hui dans la « poule d’accession » de la Fédérale 1.

Je veux les remercier, et avec eux plus largement tous ces supporters qui au cours de la saison dernière ont été là malgré tout, malgré les vents mauvais, malgré l’hiver et le froid.

Je veux remercier tous ceux qui sont là pour former la haie d’honneur aux joueurs après l’échauffement.
`
Je veux remercier aussi "Les Amis du TPR" qui sont au stade tous les jours de la saison, pour soutenir l’équipe aux entrainements, les inconditionnels du club quels que soient les dirigeants.

Nous avons vibré ensemble aux exploits de l’équipe qui n’a jamais rien lâché et qui au prix du courage, de l’abnégation, parfois de l’héroïsme a réussi à conquérir pour le TPR un classement sportif plus qu’honorable dans ces circonstances, faisant l’admiration de tous les connaisseurs de notre sport.

Pour rectifier l’injustice de notre sort et démontrer la valeur du TPR, j’ai décidé de conduire la saison 2016-2017 avec pour seul objectif de la réussir de la meilleure des façons.

Avec le soutien des collectivités, des partenaires et des actionnaires, nous avons, partant d’une feuille vide, construit une équipe, joueurs et entraineurs, capable de rivaliser avec les meilleurs de cette poule d’accession : Chambéry, Aubenas, Nevers, Auch et les autres qui pour moi, et contrairement aux jugements antisportifs de J.J Bo sont tout aussi honorables que le TPR.

 

J’ai voulu, avec l’aide de tous, donner à nos entraineurs Marc Dantin et Mickaël Etcheverria les moyens de nos ambitions.

 

Pour atteindre notre objectif, nous avons besoin de tout le monde, même de ceux qui critiquent et ne font rien ; alors à ceux-là et sans rancune, je leur dis tout de même « faites quelque chose : venez au stade ».

 

PS : pour la leçon de comptabilité, je me tiens à la disposition de monsieur J.J. Bo.

 

Antoine Nunes, président du Tarbes Pyrénées Rugby