Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

TGB : Entretien exclusif avec François Gomez

lundi 22 août 2016 par Rédaction

Cette année François Gomez n’est pas allé faire une pige basket au bout du monde pour ajouter une ligne à son riche palmarès. Il est resté en Bigorre avec ses deux jeunes fils pendant que la maman travaillait. Il va juste prendre une semaine de vacances en famille avant la reprise de l’entraînement programmée le 29 août par une série de huit matchs de préparation le samedi 3 septembre contre Basket-Landes à Amou, le jeudi 8 septembre contre Montpellier à Montpellier, le samedi 10 septembre contre Lyon à Chalon-sur-Saône, le dimanche 11 septembre contre Lyon à Lyon, le samedi 17 septembre contre Keltern (Allemagne) à Pantin, le dimanche 18 septembre contre Hainaut à Pantin, le samedi 24 septembre à Boé, le mercredi 28 septembre contre Montpellier au Quai de l’Adour, avant d’attaquer le Championnat à l’Open de Paris contre Lyon le 2 octobre.

 

Une belle page se tourne

 

De ses quatre titres de Champion de France (LFB et LF2 avec le TGB et deux LF2 avec Perpignan), celui de cette saison avec Tarbes, compte tenu du contexte (retour à son premier club, inter-saison agitée avec une rétrogradation financière, parcours exceptionnel, Final Four de rêve au Quai de l’Adour) restera le plus marquant. A cause de toutes ces circonstances mais aussi parce que le groupe formé dans l’urgence (alors que les joueuses recrutées en avril pour jouer en LFB avaient dénoncé leur contrat), s’est révélé exceptionnel, tant au niveau sportif, qu’humain (AUDIO). De ce groupe, qui a réussi une saison exceptionnelle (22 victoires consécutives en 23 matchs), il ne reste que la capitaine Sylvie Gruszczynski et Elodie Bertal, qui étaient restées malgré la relégation et Adja Konteh qui a rejoint le club en LF2. Najat Ouardad et Hristina Tyutyundhiezeva, qui faisaient partie de l’effectif de LFB n’ont pas été conservées, tout comme les recrues Morgane Alvarez, Bérangère N’Bomi, Lesha Lloyd et Ivanka Matic. N’Bomi et Lloyd ont rebondi à Arras, Tyutyundhiezeva à Chartres. Alvarez met le basket entre parenthèses pour suivre des études de kiné à Barcelone, Matic a mis un terme à sa carrière et Ouardad cherche un club. François Gomez conserve aussi les jeunes Awa Trasi, Moana Leberec et Shauna Beaubrun, qui ont activement participé à l’aventure en LF2, plus deux bonnes recrues du Centre de Formation qui vont intégrer le groupe d’entraînement de LFB.

 

Une équipe en reconstruction

 

Cette saison, il a fallu reconstruire une équipe autour de Gruszczynski, Bertal et Konteh. Un recrutement sans grands moyens financiers car le TGB, pour pouvoir valider sa montée sportive, a dû remettre ses comptes à zéro pour solder le déficit qui l’avait poussé au dépôt de bilan à l’inter-saison 2015. Cette année, Tarbes a présenté un budget prévisionnel de 1,2 M€ qui est le dernier budget de la LFB, avec la plus petite masse salariale. Difficile dans ces conditions de recruter les meilleures joueuses y compris des universitaires américaines. Une restriction de budget qui a conduit le TGB à ne recruter que deux étrangères sur les quatre autorisées par le règlement. Tarbes sera donc le seul club de LFB à ne compter que deux étrangères dans son effectif. François Gomez a fait jouer son réseau et sa science du basket pour recruter malin en misant sur de jeunes joueuses et des joueuses expérimentées en manque de jeu pour diverses raisons (rotations, blessure, maternité). Jusqu’à présent, que ce soit à Perpignan ou à Tarbes, François Gomez ne s’est pas trompé dans ses choix. Hormis le critère sportif, le critère principal a été financier et le club a dû renoncer à des joueuses qui désiraient venir à Tarbes. Pour autant, sur le papier, l’équipe est bien équilibrée et a fière allure avec le recrutement de deux ailières en devenir, l’Américaine Asia Boyd et la Française Lucie Carlier, de deux intérieures, dont l’expérimentée Américaine Jenna Smith et la jeune Franco-Malienne Astan Dabo, intéressante avec ses 2,03 m. Et enfin la meneuse internationale sénégalaise Bintou Dieme, de retour de maternité, dont François Gomez attend beaucoup (AUDIO).

 

Le TGB vise le maintien

 

Le public tarbais rêve de retrouver un TGB au plus haut niveau grâce à la magie de François Gomez qui jusqu’ici réussit tout ce qu’il entreprend. Mais le coach tarbais est lucide et il avertit que la tâche sera rude car le rendement de l’équipe repose sur plusieurs points d’interrogations (AUDIO). Si le trio GBK a brillé en LF2, ce sera plus difficile en LFB. Gruszczynski et Konteh, ne faisaient pas partie du cinq majeur en Ligue, tout comme Bertal qui de plus, n’a pas joué à ce niveau depuis trois ans et va bientôt souffler sa 37ème bougie. Mais François Gomez sait qu’elles donneront le meilleur d’elles mêmes et qu’elles sont les garantes du remarquable état d’esprit de l’an passé. Autres incertitudes, l’adaptation des deux Américaines à une petite ville comme Tarbes et aux conditions de déplacements et d’hébergements, qui seront loin d’être du luxe. Lucie Carlier et Astan Dabo, franchiront-elles le cap ? Bintou Dieme retrouvera-t-elle le niveau qui a fait d’elle une des meilleures meneuses de LFB ?

 

Une nouvelle formule de LFB

 

Heureusement la nouvelle formule du championnat de 12 équipes avec un play-off pour jouer le titre et les places européennes pour les huit premières et un play-down pour les quatre dernières, avec une seule relégation, arrange les affaires de François Gomez (AUDIO). Si tous les points d’interrogations sont levés, le TGB avec un ’’sorcier’’ à la baguette, peut prétendre jouer le milieu de tableau, entre la cinquième et la huitième place. Le podium se jouera entre Montpellier*, Bourges et Villeneuve d’Ascq, tant ces trois équipes, au niveau du budget et des effectifs, sont nettement au dessus du lot. Derrière il faudra compter avec Charleville-Mézières qui monte en puissance et Basket-Landes qui a recruté Céline Dumerc, voire avec Nice, le promu, qui a réussi une entrée en fanfare en LFB. Tarbes aura pour concurrents directs Lyon, Nantes, Mondeville, Angers et le Hainaut qui ont des moyens bien supérieurs. Le but du TGB, pour son retour en LFB avec le plus petit budget, est de se maintenir et de faire le dos rond en attendant que ses finances s’améliorent, pour pouvoir de nouveau viser l’Europe.

 

*Rappel classement 2016

 

1 Montpellier : 49 points (23 victoires)

2 Bourges : 48 points (22 victoires)

3 Villeneuve d’Ascq : 46 points (20 victoires)

4 Charleville-Mézières : 44 points (18 victoires)

5 Nice : 44 points (18 victoires)

6 Basket-Landes : 43 points (17 victoires)

7 Lyon : 38 points (12 victoires)

8 Nantes : 37 points (11 victoires)

9 Mondeville : 36 points (10 victoires)

10 Hainaut : 36 points (10 victoires)

11 Angers : 33 points (7 victoires)

 

Relégués

12 Toulouse : 32 points (6 victoires)

13 Arras : 30 points (4 victoires)

14 Calais : 30 points (4 victoires)

 

Palmarès 2016

 

Champion de France

Montpellier vainqueur de Bourges en finale (49-54, 61-51, 65-63)

 

Coupe de France

Montpellier-Bourges : 68-57

 

Challenge-Round

Nice bat Basket-Landes en finale (59-69, 54-50, 74-70)

 

Eurocup

Bourges-Villeneuve d’Ascq : 54-53

 

Jean-Jacques Lasserre