Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Le Rugby et les ’’Rencontres de Maubourguet ’’

dimanche 21 août 2016 par Rédaction

Les Maubourguétois ont fait fort en proposant deux matchs de rugby lors des traditionnelles ’’Rencontres de Maubourguet’’ en mettant à l’honneur deux entraîneurs issus de l’Ecole de Rugby du SOM. Christophe Dulong, le coach de Saint d’Angély, opposé à Bagnères et Marc Dantin, celui de Tarbes, qui a rencontré Tyrosse, deux clubs entraînés par deux anciens joueurs de renom, Patrick Bentayou et Benoît August. Un après-midi rugbystique basé sur la solidarité avec une partie de la recette reversée à l’Association HTAP (Hyper Tension Artérielle Pulmonaire), une maladie rare qui nécessite de lourds traitements. Outre cette bonne action, les spectateurs ont pu se régaler de douze essais, dont sept inscrits par les Tarbais !

 

Saint-Jean d’Angély monopolise le ballon

 

Saint-Jean-d’Angély bat Bagnères : 32-13 (Mi-temps 16-6)

 

Evolution du score : 3-0, 6-0, 13-0, 13-3, 16-3, 16-6 //16-13, 19-13, 22-13, 27-13, 32-13)

 

Pour Saint-Jean-d’Angély : Trois essais Bordes (25ème, 65ème), Celereau (74ème), cinq pénalités (4ème, 7ème, 32ème, 54ème, 59ème), une transformation (25ème) Menjoulou.

 

Pour Bagnères : Un essai Cazorla (44ème), deux pénalités (28ème, 40ème), une transformation Dasque.

 

Une rencontre jouée en mode championnat par les deux équipes qui ont marqué sept pénalités, dont une pour Bagnères sous les poteaux. Les Angeriens, plus puissants, ont monopolisé le ballon obligeant de courageux bagnérais à défendre les trois-quarts de la rencontre. Les Stadistes ont profité des ballons de contre pour jouer mais leurs mouvements ont été gâchés par des maladresses. Les Bigourdans, distancés 13-0, ont réussi à revenir au score juste après la mi-temps (16-13) mais la botte de Menjoulou et deux essais en fin de rencontre ont fait la différence.

 

Tarbes confirme

 

Tarbes bat Tyrosse : 45-7 (1er 1/3 temps 7-0 , 2ème 1/3 temps 26-0)

Evolution du score (7-0 // 14-0, 19/0, 26-0 // 33-0, 33-7, 38-7, 45-7)

 

Pour Tarbes : Sept essais, dont un de pénalité (18ème), Latisnères-Palacin (38ème), Estevez (42ème), Ferrer (62ème), Bats (70ème), Vinusa (95ème), Claverie (97ème), cinq transformations Bats (18ème), Claverie (38ème, 62ème, 95ème, 97ème)

 

Pour Tyrosse  : Un essai Fabre (91ème) une transformation Ostarena

 

Les Tarbais, malgré une dizaine d’absents, ont confirmé leur belle prestation oloronaise en passant sept essais à Tyrosse. La différence, c’est que la défense, cette fois s’est montrée à son avantage en n’encaissant qu’un seul essai après la 90ème minute ! Car cette fois encore, les deux équipes avaient opté pour disputer deux mi-temps de trente minutes et une de vingt minutes. Vexés, les Bigourdans ont aussitôt réagi en marquant deux essais splendides en deux minutes (95ème et 97ème). Malgré ce score extra large et cette réaction d’orgueil, Marc Dantin (AUDIO) et Mickael Etcheverria (AUDIO) pestaient contre une entame trop poussive à leur goût. En effet les Tarbais, souverains en mêlée fermée et gavés de ballons, n’ont marqué qu’à la 18ème minute sur un essai de pénalisation accordé (7-0) par Maxime Rouquier (M-P). Un essai amplement mérité après plusieurs mêlées à cinq mètres et deux essais refusés aux avants tarbais. Un TPR dominateur mais pas assez tranchant pour déborder des Tyrossais accrocheurs et combatifs. Du coup, les Landais quand ils ont réussi à remettre la main sur le ballon se sont montrés dangereux sans pour autant parvenir à franchir une défense tarbaise hermétique. Après une percée tranchante de Rubio (replacé au centre) mais mal terminée par manque de soutien, le TPR version 2, va faire la différence en deux minutes. D’abord par Latisnère-Palacin venu conclure en bout d’aile un superbe renversement de jeu sur toute la largeur du terrain (14-0). Puis par un numéro de funambule de l’explosif Estevez (19-0) qui a fait parler sa puissance, son explosivité, ses crochets et sa vitesse, pour déborder sur cinquante mètres. Les Tyrossais se montrent de nouveau dangereux mais la défense tarbaise, très agressive, fait front. Juste après l’heure de jeu, Ferrer est à la conclusion d’une enchaînement parti d’une mêlée aux 40 m landais (26-0). Le TPR version 3, va encaisser un essai, suite à une longue séquence de pénalités jouées à la main et de pénaltouches à 5 m (33-7) mais va finir en trombe et en beauté avec trois essais splendides. Le premier par Bats à la conclusion d’une relance de 80 m et d’une série de passes main à main (33-7). Le second de Vinusa (38-7) et le troisième de Claverie (45-7), sont presque des copies conforme de dextérité et de jeu rapide, initié sur d’énormes relances. Benoît August (AUDIO), l’ancien coach biarrot, ne cherchait aucune excuse et reconnaissait sportivement la belle prestation tarbaise.

 

Jean-Jacques Lasserre