Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Présence de chenilles processionnaires

jeudi 3 mars 2016 par Rédaction

Avec l’hiver particulièrement doux que nous connaissons cette année ? il y a une recrudescence de chenilles processionnaires du pin sur tout le territoire de la commune. La Ville de Tarbes a déployé tout un arsenal de lutte contre ce fléau naturel.

  • Mise en place de pièges à phéromones pour la capture du papillon mâle, efficace au mois de juin, lorsque les papillons sortent du sol pour recommencer un cycle en cime des arbres , (ponte ).
  • Eco piège : ceinture du tronc pour la capture des chenilles lorsqu’elles descendent de l ‘arbre. De nouveaux pièges seront installés prochainement sur ce site.
  • Mis en place de nichoirs à mésange qui sont de précieuses auxiliaires car elles sont très friandes des chenilles.
  • La lutte physique : coupe et destruction des nids , méthode efficace dans la mesure où les chenilles sont présentes dans le nid au moment de la coupe. Les Températures actuelles n’étant pas assez basses, les nids coupés n’abritent pas forcément les chenilles et elles les retissent en suivant.
  • La lutte biologique : traitement des arbres à un certain stade larvaire des chenilles (L2/L3), en septembre/octobre : efficacité faible compte tenu de la hauteur de certains arbres et de l’enchevêtrement des cycles biologiques de la processionnaire consécutif au réchauffement climatique accéléré de ces dernières années.
  • Plus radicalement l’abattage des pins, les chenilles sont principalement inféodées au pins maritimes, lorsque la plante hôte est absente, elles n’hésitent pas à coloniser les Cèdres…. Il faut donc conserver des réservoirs de plantes hôtes (pins maritimes) pour éviter la dispersion des papillons sur les Cèdres.

Malgré tout ces efforts, il y a persistance du phénomène, cependant d’ici quelques jours la majorité des chenilles restantes seront descendues des arbres et se seront enterrées pour achever leur métamorphose (chrysalides) et commencer un nouveau cycle avec l’envol des papillons en juin.

Ces chenilles sont particulièrement urticantes, leur contact provoque des lésions cutanées et il convient donc de ne pas les toucher et de garder les chiens à l’écart.

Plus d’infos sur les chenilles processionnaires

(Service communication mairie Tarbes)