Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Bien que minoritaire, le projet de grande agglomération Tarbes-Ossun-Lourdes validé par la CDCI

vendredi 26 février 2016 par Rédaction

Cet après-midi, les membres de la CDCI étaient réunis à la préfecture pour se prononcer sur le projet préfectoral de la grande agglomération Tarbes-Ossun-Lourdes. Sur les 42 membres qui composent cette instance, 40 étaient présents. Deux amendements étaient présentés, le premier par le territoire du pays de Lourdes (14 maires sur 18 de la CCPL), le second par la Communauté de communes du canton d’Ossun et celle de Gespe-Adour-Alaric.

Le premier amendement souhaitait un bassin de vie autour de Lourdes, regroupant la CCPL, la communauté de communes du Montaigu et la communauté de communes de Batsurguère.

Pour que le projet préfectoral soit retoqué, la loi prévoyait qu’il fallait recueillir les 2/3 des membres de la CDCI, soit 28 voix. C’est donc le seuil que devaient atteindre les élus favorables à l’amendement. La préfète partait avec une sacrée longueur d’avance. Voici les résultats du vote : Votants : 40 ; Oui à l’amendement 20 voix ; Non à l’amendement : 18 voix. Blancs : 2 voix.

Avant de passer au vote, il y a eu plusieurs interventions. Gérard Trémège, maire de Tarbes, comme plusieurs autres membres dont Chantal Robin-Rodrigo et Jean Buron, a réclamé que l’on respecte les votes des territoires et donc des conseils municipaux. La préfète est intervenue pour informer l’assemblée qu’elle avait reçu une lettre signée par des membres de la Communauté du Montaigu se prononçant contre l’amendement. Elle en a fait de même pour l’amendement de la CCCO et de Gespe Adour Alaric en annonçant l’opposition des maires de Juillan et Louey. Josette Bourdeu a énoncé les avantages de cette grande agglomération, il faut surtout sauver la ville de Lourdes et la CCPL dont l’état des finances est plus que préoccupant. Le débat n’a pas, selon les observateurs, fait bouger d’un iota les intentions de vote des uns et des autres.

S’agissant du vote concernant l’amendement Gespe Adour Alaric, les résultats étaient pratiquement identiques : Votants 40 ; Oui à l’amendement 19 voix, Non à l’amendement : 18 voix, Blancs : 3 voix. 

Donc bien que majoritaires les deux amendements sont recalés en raison de cette fameuse règle des deux tiers. Maintenant la procédure va suivre son cours. (Lire le communiqué de la préfète ci-dessous). On n’entre pas dans tous les détails mais on retiendra néanmoins que la ville-chef lieu Tarbes aura son mot à dire car il semblerait que sans son avis favorable, il pourrait y avoir blocage. Le maire de Tarbes Gérard Trémège prédit d’ailleurs une gouvernance impossible. Quant à la maire de Lourdes Josette Bourdeu, elle a pris la parole en fin de réunion, disant en substance qu’il fallait maintenant se mettre autour de la table. D’aucuns y ont vu là un acte de candidature pour la présidence…

G.M.

Le communiqué de la préfète (.pdf)


titre documents joints

26 février 2016
info document : PDF
127.4 ko