Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Délinquance 2015 : le bilan

mercredi 3 février 2016 par Rédaction

Baisse des atteintes aux biens et violences aux personnes
Hausse de violences sexuelles et vols de véhicules

La préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a présenté le bilan de la délinquance dans les Hautes-Pyrénées. Elle était entourée des services de police, de gendarmerie, du procureur de la République Eric Serfass et de la directrice de cabinet Catherine Galinié.

 Anne-Gaëlle Baudoin Clerc : « Dans le département on observe une baisse des atteintes aux biens : moins 4,29% autant en zone rurale qu’urbaine.

Cambriolages de logements : - 0,83%. Vols sans violence contre les personnes : - 13,77%. Vols violents sans armes : -0,85%. Destructions et dégradations : -3,67%. 

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique ; - 0,42%. Homicides (y compris coups et blessures suivis de mort) :- 50%.

Violences sexuelles : + 16,39%

Pour les vols liés aux véhicules à moteur la tendance est à la hausse +5,89%, mais baisse du nombre de vols d’accessoires sur véhicules :

Vols de véhicules à moteur : voitures ou deux roues : +22,54%. Vols à la roulotte :- 2,47%. Vols d’accessoires : - 3,07%.

Escroqueries et infractions économiques et financières : - 14,41%. Baisse liée en partie à la diminution des falsifications et usages de chèques et de cartes bancaires volés : - 151 faits. »

Les priorités d’actions 2016 

« Maintenir et renforcer la visibilité dissuasive des forces de l’ordre, soutenue par un renfort de moyens, une augmentation d’effectifs au sein de la gendarmerie,(6 gendarmes supplémentaires). La préfecture disposera d’un nouveau cadre autour de la lutte contre la radicalisation.

La BAC (brigade anti criminalité) reprend du service à dater du 1er février, l’équipe sera composée de 6 personnes qui seront mobilisées sur la petite et moyenne délinquance sur Tarbes.

Poursuivre la lutte contre la menace terroriste et le phénomène de radicalisation : intensifier le repérage, renforcer la sécurisation des sites sensibles, faire de la prévention une priorité.

Maintenir et amplifier les actions prioritaires contre les cambriolages et les vols liés aux véhicules à moteur : développer les actions coordonnées police/gendarmerie, favoriser le déploiement des nouveaux types d’actions préventives : alerte commerce, stop cambriolages, vidéo protection etc.

Coordonner l’action de tous les acteurs de la sécurité.

Améliorer la prévention des violences faites aux femmes. »

Eric Serfass, procureur de la République : « Pour resituer le département, le taux de délinquance est en baisse que ce soit aux biens ou aux atteintes aux personnes mais le taux d’élucidation est en augmentation. Au niveau de la justice on retrouve plus de saisie.

Le nombre de cambriolages de locaux professionnels est en augmentation importante, les enquêtes prennent beaucoup de temps.

Les vols liés aux véhicules en hausse, ce qui correspond à des séries qui font augmenter sérieusement les chiffres. Ce que l’on appelle un phénomène.

L’augmentation des violences de nature sexuelle : plusieurs explications possibles. Cela peut correspondre à un nombre de faits dénoncés, une infraction classique, une infraction commise par internet, il s’agit de savoir si ce sont des faits qui correspondent à des faits qui constituent une infraction ou pas. Une enquête permet de confirmer la nature pénale ou pas ! L’augmentation ne correspond pas forcément à une augmentation aussi proportionnelle au nombre d’infractions pénales à l’issue de l’enquête.

L’objectif 2016 au niveau du parquet : aboutir à des réponses pénales dans des délais plus courts, qu’il s’agisse de la délinquance moyenne ou pour des enquêtes complexes.

Dans le département on n’a pas de phénomène de délinquance de gravité extrême, pas de grand banditisme, très peu dans le crime, les chiffres en matière de crime sont très réduits.

La réponse pénale en Hautes Pyrénées est très adaptée. » Et de faire remarquer qu’ il y a plus de personnes mises en cause mais moins de mineurs .

Pour la zone police Laurent Coindreau DDSP explique :

«  En zone police, on observe une baisse des atteintes aux biens, et une hausse des atteintes aux véhicules. On note une stabilité des cambriolages de résidences et d’habitations mais une hausse de locaux professionnels.

On remarque aussi que les atteintes aux personnes ont augmenté et les vols à main armée ont baissé : 5 en 2014 contre 4 en 2015.

Les violences faites aux personnes : coups et blessures sans lien avec les vols ont fortement augmenté (violence familiale, bagarres liées à la vie nocturne sous l’emprise de l’alcool, bagarres de voisinage, entre automobilistes etc.…).

Sur le plan de l’organisation 2016 , le groupe de nuit de la BAC reprend du service le 1er février après avoir été mise en sommeil depuis décembre 2014. »

Pour la zone gendarmerie, le colonel Thomas Deprecq conclut :

« En zone gendarmerie on constate une baisse de 141 faits en 2015 et une hausse d’élucidation de 50%. La violence aux personnes – 70 faits. Les atteintes aux biens :-125 faits. Plus 19 cambriolages par rapport à 2014.

L’augmentation de faits élucidés est due à l’initiative des gendarmes lors de contrôles routiers : découverte de produits stupéfiants etc.…

Géographiquement en 2015, le plus de faits constatés sont sur l’arrondissement d’Argelès Gazost, 96 faits de plus, brutalement stoppés en décembre dernier suite à l’arrestation des cambrioleurs par les gendarmes des Pyrénées-Atlantiques.

Sur l’arrondissement de Tarbes – 13% de faits constatés. Sur l’arrondissement de Bagnères de Bigorre – 5% de faits constatés. 

Nos priorités pour 2016 : s’appuyer sur ce qui a bien marché en 2015, occupation du terrain, contrôles etc.…

Depuis le 1er janvier, nous avons été renforcés par 6 gendarmes supplémentaires.

Nous allons continuer la lutte contre la délinquance, prévention par l’inter service avec la police nationale. Aboutir à l’arrestation des auteurs. »

Nicole Lafourcade