Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Culture : La mémoire de l’immigration nourrit la création

samedi 23 janvier 2016 par Rédaction

A l’occasion de la Quinzaine des Migrants, organisée par le Réseau Education Sans Frontières jusqu’au 30 janvier, la Scène de Musiques Actuelles de la Gespe met en valeur la création artistique née de l’immigration. Interview de Pierre Domengès, directeur de la Scène, qui nous détaille ce projet.

D’où vous est venue l’idée d’un travail sur les mémoires de l’immigration ?

Les musiques écoutées aujourd’hui par les jeunes générations ont un caractère métissé. Je pense à des groupes comme Massilia Sound System ou Les Ogres de Barback, chez lesquels se combinent des influences de plusieurs régions du monde. L’immigration enrichit la culture française avec de nombreux apports artistiques, notamment dans les domaines de la musique et de la littérature. La Scène de Musiques Actuelles de la Gespe appartient au public, et il nous semble important que chaque personne puisse s’en saisir. Nous avons entrepris depuis deux ans ce travail sur les mémoires de l’immigration, pour rejoindre davantage les diverses communautés tarbaises. Dans cet objectif, nous avons travaillé avec les quartiers, les associations, les collèges et les lycées. Cela nous a permis de bâtir le projet du « Karaoké de l’immigration », en lien avec des élèves des lycées professionnels de Tarbes et de Vic-en-Bigorre. Le groupe Zebda et l’association Tactikollectif ont été nos partenaires à cette occasion. Nous avons aussi travaillé en octobre 2015 sur les textes d’Aimé Césaire, en lien avec des musiciens de Noir Désir et de La Canaille. L’association antillaise « Piment créole » s’est beaucoup investie dans ce spectacle.

Sur quels projets travaillez-vous en 2016 autour de cette thématique ?

Nous avons entamé depuis plusieurs semaines un projet autour du « Slam », en partenariat avec la Cimade, une association qui accompagne les réfugiés et les demandeurs d’asile. Ces ateliers permettent de recueillir la mémoire des personnes migrantes. Elles n’évoquent pas seulement les circonstances de leur exil et de leur installation en France. Nous leur proposons de raconter leur vie quotidienne dans leur pays d’origine et de partager leurs savoirs. Ces personnes ont un rôle de passeur. Les ateliers ont été accompagnés par Thomas Jimenez, du groupe « El Comunero ». Une restitution du travail de ces ateliers a eu lieu dans le cadre de la Quinzaine des Migrants, organisée par le Réseau Education Sans Frontières. Le rendez-vous était programmé vendredi 22 janvier à la Scène de la Gespe. Dans la foulée, nous avons proposé au public un concert du groupe Papago. Un duo qui joue du Flamenco et des musiques tsiganes. Ces deux artistes illustrent eux aussi la richesse du métissage culturel.

Nous préparons pour février, en partenariat avec le Cri’Art d’Auch et l’Astrada de Marciac, un projet autour d’ateliers « Slam » avec « Capitaine Alexandre ». De son vrai nom Marc Alexandre Oho Bambe, ce slameur d’origine camerounaise a obtenu récemment le prix « Paul Verlaine » pour son livre « Le chant des possibles ». Il accompagnera des collégiens et des lycéens dans un atelier d’écriture au sein des médiathèques du Grand Tarbes et de la médiathèque de Marciac. La restitution de cet atelier aura lieu jeudi 4 février à la médiathèque de Laubadère. Par ailleurs, les participants à cet atelier seront invités au concert d’Abd Al Malik le dimanche 7 février à l’Astrada de Marciac. Et ils auront la possibilité d’échanger avec l’artiste après son concert.

Ce travail autour du lien entre musique et littérature s’inscrit dans le cadre du projet d’éducation artistique culturelle 2016 de la Gespe, intitulé « Le mur du son ». Il permettra au public de découvrir des œuvres de théâtre musical ou de lecture musicale, adaptées de l’univers des Doors, des Cramps, des poètes du rock ou de Léo Ferré. L’histoire populaire américaine et les grands textes philosophiques du siècle des Lumières nourriront aussi d’autres spectacles au cours de cette année.

Propos recueillis par Jean-François Courtille

Scène de Musiques Actuelles de la Gespe, 23 rue Cézanne à Tarbes – tél 05 62 51 32 98 – Site : www.lagespe.com.