Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Rugby ProD2 : victoire du TPR sur Colomiers 28-21

dimanche 13 décembre 2009 par Rédaction
GALERIE PHOTOS ALAIN BOUCHARD

Mis en ligne samedi 12 décembre 2009-22h08

===============

Les Tarbais ont remporté le match de la peur, celui qu’il ne fallait pas perdre après leur défaite surprise contre Lannemezan. D’autant que Colomiers était venu à Trélut pour réussir la passe de 4 après Pau, Aurillac et Lannemezan, qui avaient réussi à s’imposer d’un petit point. Un match crispant entre deux équipes en plein doute. Un match qui ne réussit jamais à se libérer malgré quelques intentions de part et d’autre. Le TPR pénalisé au bout de 2’ sur un ballon remonté de ses 22 m et mené 3-0 d’entrée de match ne put jamais se libérer. A chaque fois qu’il prenait l’avantage au score, il se faisait pénaliser sur le renvoi. Colomiers jamais distancé s’est appuyé sur la botte de Couzier pour répliquer presque coup sur coup à la botte de Kopetzky. Car si la plupart des pénalités bigourdanes furent obtenues suite à des actions de plusieurs séquences de jeu, celles des Haut-Garonnais sont issues de fautes directes.

Les Tarbais se sont procuré les meilleures occasions de marquer même si l’unique essai de la rencontre est venu d’un dégagement contré par Kopetzky sur son vis à vis avec Loftus qui devance les défenseurs dans l’en-but (22-15). Mais une nouvelle fois sur le renvoi, les Tarbais permirent aux Columérins de réduire le score (22-18). Un match crispant jusqu’à la fin avec le syndrome des derniers matchs perdus dans les toutes dernières minutes, avec des visiteurs qui répliquaient à chaque pénalité réussie par une autre pénalité tentée dans la foulée. Cette fois malgré deux pénaltouches jouées dans les dernières minutes à quelques mètres de la ligne d’essai, le TPR a trouvé les ressources de repousser le danger et d’inscrire une précieuse victoire (28-21) qui l’éloigne de la zone de relégation où l’aurait plongé une nouvelle défaite.

Jean-Jacques Lasserre

REACTIONS TARBAISES

Richard Apanui, qui souffre d’un genou douloureux, est resté sur le banc mais il a été le premier à aller féliciter son remplaçant Khris Kopetzky, auteur de 6 pénalités, d’un drop, d’une transformation en coin et du contre qui amena l’essai tarbais. Une victoire qui soulage le capitaine du TPR : "J’ai toujours eu confiance mais c’était un match difficile entre deux équipes qui sont un peu dans la même situation avec un classement qui ne réflète pas leur vraie valeur. Deux équipes qui sont capables de faire du jeu mais qui manquent de confiance et sont en plein doute. Deux équipes qui ont essayé de jouer mais qui ont fait beaucoup de fautes. On s’est retrouvé à la fin du match dans la même situation que contre Lannemezan mais cette fois on n’a pas cédé."

Jérémy Hurou, le jeune pilier tarbais reconnaît que l’équipe a eu du mal à se libérer. "Il y avait moins de combat que contre Lannemezan mais c’est parce que Colomiers a été moins présent dans les rucks. On s’est procuré moins d’occasions parce que les joueurs de Colomiers étaient mieux en place et offraient moins de brèches que Lannemezan. Le jeu était un peu plus fermé parce que les deux équipes jouaient sous la pression et ça s’est joué sur des pénalités. A force de perdre on commençait à douter et ce soir la victoire a fini par nous sourire."

Philippe Bérot, l’entraîneur tarbais est soulagé d’avoir mis fin à une spirale de défaites qui avait altéré le moral des troupes. "On sentait une équipe contractée qui avait du mal à se libérer, à se lâcher. Chaque fois qu’on marquait on faisait des fautes récurrentes qui remettait notre adversaire dans le match. On a été pris dans les duels, défensivement on a reculé et on a permis aux Columérins de nous mettre la pression sur nos mouvements. A 12-12 à la mi-temps rien n’était joué. Malgré une bonne entame, on n’arrive pas à marquer d’essai, Anglade fait un en-avant en essayant de ramasser un ballon à la main au lieu de le pousser au pied à 10 m de la ligne. On a fait une meilleure deuxième mi-temps, on est monté plus vite et on les a contrés." Mais une fois de plus l’équipe a fait preuve d’un manque flagrant de maturité. "On multiplie les temps de jeu dans notre partie de terrain, alors qu’il suffit d’aller jouer au pied chez eux." Concernant le choix de Kopetzky à l’ouverture à la place d’Apanui, l’entraîneur est clair : "Richard n’est pas dans une période très faste et il faut savoir qu’il a toujours un problème récurrent au genou et on lui a demandé de rester dans le groupe parce qu’on n’a pas d’autres possibilités." Khris Kopetsky, qui restait sur un mauvais choix après avoir offert la victoire à Aurillac à l’ultime seconde, n’a pas failli cette fois et il a pris toute sa part dans la victoire du TPR en inscrivant 23 points. Il a assumé complètement son rôle de buteur. Je suis content pour lui parce que, quand il est rentré contre Aurillac, ça ne s’était pas bien passé pour lui." Un rôle primordial, si on se souvient que contre le CAL, Richard Apanui, diminué physiquement, avait manqué une pénalité 25 m face aux poteaux..., et que Khris Kopetzky à La Rochelle, avait manqué les pénalités qui auraient permis à Tarbes d’accrocher le bonus défensif. Avoir deux buteurs de cette envergure est une aubaine et Philippe Bérot tient à mettre un terme toute rumeur : "Il n’y a pas de polémique entre les deux joueurs et il n’y a pas de polémique avec les entraîneurs. C’est important à dire."

Recueilli par Jean-Jacques Lasserre

=================

TPR 28 Colomiers 21 (MT : 12-12) - Bonus défensif pour Colomiers.
Faible assistance, temps froid.

Pour Tarbes : un essai Thomas Loftus (56e), une transformation, 6 buts de pénalité (7e, 12e, 24e, 49e, 66e, 76e), un drop (21e) Kopetzky

Pour Colomiers : 6 buts de pénalité (2e, 19e, 40e, 43e, 60e, 74e), un drop ( 15e) Couzier

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-6, 6-9, 9-9, 12-9, 12-12 (MT), 12-15, 15-15, 22-15, 22-18, 25-18, 25-21, 28-21

Encore traumatisés par la défaite face à Lannemezan, les Tarbais n’ont jamais pu se libérer et sont restés fébriles, sous la menace jusqu’à la fin des banlieusards toulousains. Heureusement que Khrist Kopetzky, l’ouvreur tarbais, a connu la réussite dans ses tentatives de but. En face, Couzier n’a pas été en reste.

A VENIR LE COMPTE-RENDU DE JEAN-JACQUES LASSERRE

Mis en ligne samedi 12 décembre 2009 (21h15)