Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Rugby Pro D2 : Lannemezan vient coiffer le TPR sur le fil (13-12)

samedi 5 décembre 2009 par Rédaction

GALERIE PHOTOS
====================
[rouge]La joie lannemezanaise[/rouge]


Les vestiaires du CAL, portes ouvertes, retentissent de chants pyrénéens, de cris de joie, suite à cette victoire inespérée mais attendue par tout un club et toute une ville depuis que Lannemezan a conquis le droit de disputer la Pro D2 et de retrouver le TPR, le demi-frère ennemi, celui qui l’a spolié de ses droits il y a 10 ans. 10 ans de rancoeur qui ont fait la différence lors de ce rendez-vous considéré comme celui de la revanche. Il n’y aurait qu’un seul match à gagner, que tout le peuple du Nébouzan aurait choisi celui-là ! Et les Dieux d’Ovalie l’ont entendu. Le CAL a dû vivre un long chemin de croix, semé de 12 défaites consécutives qui l’ont plongé aux portes de l’enfer, avant d’atteindre le Nirvana. Un paradis que les Tarbais coutumiers du fait lui ont offert. En effet, le TPR s’est fait une spécialité d’offrir leur première victoire aux promus ces dernières saisons. Blagnac, puis Bourg-en-Bresse, ont conquis leur première victoire contre Tarbes. Une première victoire qui récompense un groupe de joueurs et un staff technique qui n’a jamais cédé au découragement. Et c’est peut-être le match, hormis celui contre Agen, où les Lannemezanais se sont montrés les moins dangereux qu’ils ont remporté. A peine deux occasions d’essai et sur la seule incursion dans les 22 tarbais, le pack de Lannemezan marque l’essai de la victoire à 10’ de la sirène. Au lieu de réduire le score sur pénalité, le CAL, mené 6-12 a choisi la pénaltouche et a inscrit l’essai de la gagne suite à une succession de ballons portés (12-13). De son côté, le TPR qui a fait l’essentiel du jeu s’est procuré six ou sept situations d’essai, suite à des enchaînements de jeu, sans pouvoir franchir officiellement la ligne. Officiellement, car 2 essais lui furent refusés par les arbitres assistants d’en-but et de touche. Deux essais qu’un arbitrage vidéo aurait eu du mal à juger et qui auraient pu être accordés sans qu’on y trouve à redire avec un arbitrage dit "maison". Surtout le dernier essai, celui de la victoire pour le TPR, marqué, au delà du temps règlementaire, par Sébastien Caujolle. Alors que les Tarbais se contragulaient, l’arbitre de touche signalait que l’ultime placage avait poussé le pied de l’ailier tarbais sur le poteau de coin.... Pour la 3ème fois de la saison après Pau et Aurillac, Tarbes s’incline d’1 point sur sa pelouse dans l’ultime minute. Un treizième match qui a porté la poisse au TPR, car comment expliquer la pénalité manquée des 22 m face aux poteaux par le buteur d’élite qu’est Richard Apanui, qui a manqué deux autres pénalités largement dans ses cordes. Une treizième journée qui fait le bonheur du CAL et de tous ses supporters, qui remporte son premier succès de la saison en Pro D2. Une victoire dédiée par l’entraîneur Marc Dantin à son président Jean-Louis Fourcade.

Réaction de Jean-Louis Fourcade, président du CAL

Le Président du CAL, qui savoure sans ostentation ce moment tant attendu admet que le CAL a su se transcender comme jamais cette saison pour vaincre Tarbes. "Il y a beaucoup de matchs qu’on a abordés avec le même état d’esprit, mais c’est vrai que ce soir on a fait preuve de ce supplément d’âme que j’attendais depuis longtemps et c’est sans doute ce qui a fait la différence. Je félicite tout le monde car on en avait vraiment besoin. Il faut rester très humble, mais on avait vraiment besoin d’une victoire et elle va faire du bien à tout le monde. Surtout que symboliquement, cette première victoire a eu lieu à Tarbes." Pas un hasard si on constate que les Lannemezanais qui craquaient en fin de match ont forgé et conservé leur succès dans les dernières minutes. "Tout à fait, contre Bordeaux on perd alors qu’on était à égalité à quelques minutes de la fin. On n’avait pas su faire preuve de suffisamment de lucidité et d’envie collective pour l’emporter et aujourd’hui on a su le faire..."

Les autres réactions
L’entraîneur du CAL Marc Dantin est aussi épuisé que ses joueurs, tant il a crié, sauté et gesticulé tout au long du match pour encourager ses joueurs. Il reconnaît que ce match avait bien une saveur particulière. "Bien évidemment c’était une énorme source de motivation et les joueurs avaient à coeur depuis le début de la saison de le gagner. On n’était jamais très loin mais on n’arrivait pas à gagner. Aujourd’hui aussi, on n’était pas loin mais ça a basculé de notre côté à cause de cette motivation particulière. Je dédie cette victoire première au Président Fourcade, aux dirigeants et à tout le peuple de Lannemezan." Mais l’entraîneur du CAL reconnaît que la victoire s’est jouée à très peu. "Si Caujolle ne met pas le pied en touche Tarbes gagne ! Il faut être respectueux. C’était un match au couteau et on a eu une défense de chiens. On n’a rien lâché. On s’est fait trouer 3 fois sur la fin et on revient comme des morts de faim. Ce groupe qui ne lâche rien depuis le début de la saison méritait une victoire et à Tarbes, c’est encore plus beau !" Le Napoléon lannemezanais minimise son rôle de stratège. "On peut faire tous les plans que l’on veut, si on n’a pas des joueurs volontaires comme les nôtres, ça ne marche pas. Alors chapeau aux joueurs, même à ceux qui n’ont pas joué, car on galère et cette victoire nous fait du bien." Une victoire que le CAL est allé chercher avec les tripes alors qu’il venait de subir pendant une demi-heure les assauts tarbais. "Damien Costanzo a décidé de jouer la pénaltouche, contre mon avis. Mais ils ont fait ce qu’ils faisaient l’année dernière et tout le groupe a suivi."
[rouge]REACTIONS TARBAISES[/rouge]
Les vestiaires tarbais sont restés longtemps fermés et lorsque les portes s’ouvrirent la plupart des joueurs s’étaient éclipsés. Ceux qui restaient étaient prostrés sur leur banc les yeux baissés dans un silence pesant. Philippe Bérot, l’entraîneur tarbais analyse calmement cette nouvelle défaite. "On fait une faute qui s’est soldée par un essai sur ballon porté. Je crois qu’on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes sans enlever la qualité de cette équipe lannemezanaise qui a mis du coeur dans tout ce qu’elle a fait et qui a montré de bons enchaînements par moments. Nous, on a été trop faibles et trop fragiles sur nos temps forts. On a multiplié des fautes, puis on s’est mis à douter quand on a senti que le match nous fuyait." Face à une défense agressive, souvent à la limite du hors jeu pour ne pas dire plus, les Tarbais ont eu du mal à enchaîner. "Quand il y a des positions illicites, il faut faire confiance au corps arbitral mais aujourd’hui, ça s’est soldé par des problèmes fréquents sur le terrain et on n’a jamais pu bénéficier de notre avantage. On a multiplié les temps de jeu, on les a mis à mal, on les a déplacés mais on n’a pas pu le traduire au score. On a eu pas mal d’occasions mais on a fait des fautes de mains. A un moment donné aussi, je crois que M. Gauzin n’a pas sifflé toutes les pénalités qu’il était sensé siffler." Autre regret l’essai de la victoire refusé tout à la fin. "On a une action qui est limpide, notre ailier marque mais l’arbitre de touche considère que l’essai n’est pas valable et ça fait beaucoup d’occasions gâchées. On peut s’en prendre à nous-mêmes mais pas rien qu’à nous-mêmes sur cette rencontre !" Une défaite rageante, la 3ème à Trélut par un seul point d’écart. La 3ème où les joueurs n’ont peut-être pas donné le meilleur mais la 3ème qui bascule sur des décisions arbitrales défavorables !"


Jean-Jacques Lasserre

[rouge]A VENIR GALERIE PHOTOS ALAIN BOUCHARD[/rouge]

=======================

[rouge]LE FILM DU MATCH (DIRECT-LIVE)[/rouge]

Fiche technique
Pour le TPR : 4 buts de pénalité Apanui (2e, 10e, 32e, 68e)
Pour le CAL : un essai Statsny (72e), une transformation, 2 buts de pénalité Pochelu (14e, 24e)

A noter la bonne tenue des joueurs. Pas de bagarre, ni sur le terrain ni chez les supporters. Personne ne s’en plaindra.

==================

[vert]Fin du match[/vert] - Lannemezan gagne alors que le TPR avait cru marquer par Caujolle au moment où la sirène retentissait. Mais un passage en touche met fin aux espoirs tarbais. La surprise est énorme. Les entraîneurs du CAL ont dédié cette victoire à leur président Jean-Louis Fourcade. Sur le plateau, on va sans doute fêter cet exploit toute la nuit.

Plus que deux minutes et Lannemezan tient peut-être son exploit.

74e - Maul écroulé par les avants tarbais aux 50m. Les avants du CAL finissent fort.

72e- Sur le renvoi, faute tarbaise. Le CAL cherche et trouve la touche d’en-but sous les applaudissements du public. Après plusieurs ballons portés, Stasny marque au pied des poteaux ! Transformation de Pochelu.

TPR 12 CAL 13

68e - But d’Apanui des 10m de face
TPR 12 CAL 6

61e - Mauvaise passe de Duffard le n°9 de Lannemezan. Touche à 5m de la ligne du CAL. S’ensuit une mêlée. Le pack tarbais avance. Les Lannemezanais sont contraints à la faute. Apanui des 26m à droite rate la pénalité sous les sifflets du public qui aurait préféré une action de jeu (penaltouche).

Le CAL défend chèrement sa peau.

50e - Très beau mouvement des Tarbais. Le retour à l’intérieur de Caujolle se traduit par un en-avant à 2m de la terre promise.

47e - Hors-jeu de la défense tarbaise. Des 22m, de face, Pochelu rate la cible.

44e : Apanui tente et rate le drop

Les Tarbais démarrent pied au plancher et investissent les 22m lannemezanais.

Mi-temps

4Oe : Pochelu rate un but des 50 m. C’est la mi-temps. Le rugby pratiqué n’a guère été emballant durant cette première période.

37e - Nouvelle faute d’un avant lannemezanais dans le jeu au sol. Des 25m de face, Apanui rate le but !

35e - Pochelu rate le drop suite à un ballon récupéré par les avants du plateau.

32e - Un avant lannemezanais plonge au-delà du ballon. Des 35m, de face, Richard Apanui redonne l’avantage au TPR.
TPR 9 CAL 6

28e - Percée de Christophe André, relayée par Domec qui échoue à 5m. Un en-avant dans l’en-but prive Tarbes d’un essai sur un contre au pied. L’arbitre a eu recours à l’avis de l’arbitre d’en but.

27e - Belle relance tarbaise depuis les 22m. Le jeu est porté dans les 18m du CAL.

24e - Faute tarbaise sur une série de rucks des visiteurs. Des 23m, de face, Pochelu égalise.
TPR 6 CAL 6

18e- Percée d’un trois-quart lannemezanais qui échoue dans les 22m. Lannemezan reprend du poil de la bête.

14e - But de Pochelu
TPR 6 CAL 3

La mêlée tarbaise prend le dessus mais l’arbitre siffle une faute contre le pack tarbais.

10e - Richard Apanui réussit sa deuxième pénalité qui concrétise la domination tarbaise.
TPR 6 CAL 0

2e - Faute au sol d’un avant lannemezanais. Des 48m de face, Richard Apanui ouvre le score
TPR 3 CAL 0

Josette Durrieu, présidente du conseil général, donne le coup d’envoi. A ses côtés, Gérard Trémège, le maire de Tarbes. Celui de Lannemezan n’a pas fait le déplacement.

18h20 - Dans dix minutes, le derby va débuter. Le public est venu nombreux, comme on s’y attendait. L’ambiance monte en ce début de soirée. Il fait bon, le terrain est excellent. Bref, toutes les conditions sont réunies pour un bon match.

=========

Le derby Tarbes-Lannemezan devrait drainer du monde ce samedi soir à Maurice-Trélut. Cette confrontation est attendue depuis l’accession du CAL en Pro D2. Le CAL viendra-t-il chercher en terre tarbaise son premier succès ? Les joueurs du plateau n’ont rien à perdre. La pression sera assurément sur les épaules de Lasserre et de ses coéquipiers. Un parfum de "revanche sur l’histoire" planera-t-il sur ce match ? Espérons que les débats resteront dans les règles même s’il faut s’attendre à quelques "chamailleries".

Les équipes

TPR
15. Etcheverria 14. Meyer 13. Worthington 12. T. Loftus 11. Domec (Caujolle, 48e) 10. Apanui 9. Lacrampe (Labarthe, 57e) 8. Lasserre (cap, Chenut, 55e) 7. André 6. W. Loftus 5. Domolaïlaï (Stewart, 57e) 4. Coetzer 3. Garcia (Maumus, 57e) 2. Anglade 1. Magrakvelidze (Hurou, 40e)
CAL
15. Els 14. Cazenave 13. Dasque 12. Ceolin 11. Mouret 10. Pochelun 9. Duffard (Delarue, 65e) 8. Cros 7. Basauri 6. Costanzo (cap.) 5. Naude (Guiho, 44e) 4. Bernard 3. Botha (Statsny, 40e) 2. Pujo (Sentous, 40e puis Pujo, 76e) 1. Bousquet (Leduc, 68e)

Arbitre : Eric Gauzins (Ile de France)