Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

PRO D2 : TPR bat Béziers 23-10

mardi 23 décembre 2008

PRO D2
Victoire précieuse pour le TPR - A Tarbes : TPR bat Béziers 23-10 (MT 6-7) - Arbitre : M. Minery, assisté de Mrs Malterre et Parrini

Pour Tarbes : 1 E Caujolle (45e), 6 P Apanui (3e, 28e, 42e, 50e, 61e, 67e)
Carton jaune : Dupuy (75e, faute technique).

Pour Béziers : 1 E Bousquet (30e), 1 T Tesquet, 1 P Tesquet (71e)
Carton jaune : Petre (33e, placage anticipé).

TPR : Etcheverria (Bourgeois 75e), Dabrin, Siale (Duhen 75e), Worthington, Caujolle ; (o) Apanui (cap), Lacrampe (Labarthe 75e) ; André, Lasserre (Herbin 73e), Fourcade ; Karele (Coetzer 68e), Domolaïlaï ; Toetu (Uys 62e, Mavrodin (Dupuy 69e), Magrakvelidze (Hurou 62e).

AS Béziers : Bousquet, Derenalagui (Julien 69e), Cermeno, Feaunati, Jane ; (o) Tesquet, (m) Balue ; Dieude (Maka 74e), Chaplain, Ramoneda ; Petre (cap), Petrechei (Martin 54e) ; Mackenzie (Laussucq 7e), Du Toit (Miguel 62e), Pedesseau (Menini 65e).

Voilà une bonne chose de faite pour le TPR. Tout au long de la semaine, l’encadrement du club avait répété aux joueurs que ce match face à Béziers pouvait être un tournant de la saison. Une forme de pression pas simple à gérer, mais utile pour faire oublier que c’est un mal classé qui venait à Trélut. La victoire de ce samedi soir donne une bonne bouffée d’air et évite de trop regarder vers le bas. Il faut voir comment les Tarbais ont défendu leur ligne dans les toutes dernières minutes pour empêcher les Héraultais de repartir avec le point de bonus. Une nouvelle preuve de l’état d’esprit de l’équipe qui a décidé de ne plus rien lâcher.
C’est de la meilleure des façons qu’Apanui et ses amis étaient entrés dans le match. Envahissant le camp des visiteurs, ils étaient vite récompensés par une pénalité de laur capitaine. Malgré la pluie, ils essayaient de lancer le jeu au large. En 2 ou 3 occasions, on pensait que la digue biterroise allait céder sous les coups de boutoir des avants ou de Siale et Worthington. Mais toujours ces seuls 3 petits points d’avance. Peu à peu les visiteurs reprenaient du poil de la bête et desserraient l’étreinte. Jusqu’à la demi-heure de jeu, où ils se lançaient à l’attaque. L’immense Feaunati perçait au coeur de la défense "rouge et blanc" et en bout de ligne Bousquet aplatissait en coin. Avec la transformation de Tesquet, les Héraultais étaient devant. Une vraie leçon de réalisme. Apanui réduisait bien vite le score sur un geste idiot de Dieudé, mais à la mi-temps ce sont bien les Languedociens qui étaient devant (7-6).
Pas pour longtemps car dès leur retour des vestiaires les Tarbais repartaient à l’abordage de la ligne "bleu et rouge". Sous la pression, Bousquet allait à la faute et Apanui remettait les siens en tête. Le temps du réengagement et le capitaine tarbais délivrait un modèle de coup de pied croisé pour Caujolle. Ce dernier n’avait qu’à sprinter pour aller aplatir le ballon qui roulait dans l’en-but. Réalisation parfaite du travail de la semaine, où la faille défensive des Biterrois avait été décelée. Toujours l’envie tarbaise et encore Apanui pour punir la faute. On avait repris depuis 10 minutes et les Oursons avaient marqué 11 points. L’efficacité était totale, d’autant plus que les avants avaient pris la mesure de l’adversaire. Des visiteurs quelque peu assommés et qui

avaient du mal à réagir et qui subissaient l’impact physique, surtout en mêlée. Le pied d’Apanui faisait avancer les siens quand il ne concrétisait pas leur domination par des pénalités. La victoire avait choisi son camp. L’essentiel était de ne pas laisser les Héraultais s’emparer du point de bonus. On sait ce qu’il advint de ces dernières minutes après que Tesquet ait réduit le score.
Le bilan du jour est tel que tout l’entourage du club l’avait souhaité. L’écart est creusé à 12 points avec le visiteur du jour et c’est en toute sérénité que les entraîneurs vont pouvoir préparer le derby de la semaine prochaine face à Pau. (Jacques Terrée) - PHOTOS ALAIN BOUCHARD Ci-dessous ...