Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Les engagements de Yannick Boubée envers les « MG Call »

mercredi 16 septembre 2015 par Rédaction

Le vice-président du Grand Tarbes a reçu mercredi matin les salariés de l’entreprise MG Call, en présence de plusieurs responsables départementaux de la CGT. La séance a été agitée, mais les participants ont réussi à se parler en toute franchise et à trouver des points d’accord.

La salle de réunion du Grand Tarbes est pleine à craquer, ce mercredi 16 septembre. Les salariés de MG Call, toujours épaulés par les militants de la CGT, sont remontés à bloc, inquiets pour leur avenir et déjà aux abois financièrement. Yannick Boubée, vice-président de la Communauté de Communes, propriétaire des locaux de MG Call, est présent aux côtés de plusieurs maires. Le dialogue entre les élus et les salariés de l’entreprise en procédure de cessation de paiement est vif, mais franc. « Nous attendons des réponses concrètes et des engagements précis de votre part. Nos familles sont dans la détresse et nous n’avons plus de quoi payer les factures ou remplir les frigos », clament les salariés. « Je vais vous répondre », répète à plusieurs reprises Yannick Boubée, fréquemment interrompu.

Toutes les difficultés rencontrées par les salariés de MG Call sont passées en revue. Le vice-président du Grand Tarbes essaie d’expliquer ce qui relève de sa compétence et ce qui ne l’est pas, mais éprouve des difficultés à se faire comprendre. Au bout d’une longue discussion avec les salariés et avec les responsables départementaux de la CGT, Yannick Boubée s’engage sur un certain nombre de points, qu’il résume ainsi.

« Je vais contacter Daniel Chardenoux, le directeur de la CAF, et Joëlle Abadie, membre de la Commission sociale du Conseil Départemental. Jusqu’à lundi matin, les cantines du Grand Tarbes vont continuer à livrer des repas pour les salariés de MG Call. Nous allons écrire à tous les maires de la Communauté de Communes, pour les alerter sur la situation sociale de leurs administrés travaillant à MG Call. Je vais contacter Madame la Préfète pour faire le point avec elle. Enfin, comme vous nous l’avez demandé, les bâtiments de MG Call pourront être mis à disposition gratuitement si une possibilité d’activité se présente ». Un discours salué finalement par des applaudissements.

De son côté, Geneviève Isson, maire de Séméac, s’engage à venir rencontrer personnellement sur le site de MG Call les salariés habitant sa commune, pour prendre connaissance de leur situation et de leurs demandes. Les autres maires présents assurent que les salariés pourront rencontrer les services sociaux de leurs communes le samedi, si nécessaire.

Après cette rencontre houleuse mais constructive, les salariés regagnent le site de MG Call à Bastillac. Ils espèrent recevoir dans l’après-midi de mercredi la première visite des psychologues et de la Mission locale. « L’après MG Call » se profile à l’horizon …

Jean-François Courtille