Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Le lieutenant-colonel Pierre-Olivier Marchand nouveau chef de corps du 35ème RAP

samedi 25 juillet 2015 par Rédaction

Après deux années passées à la tête du 35 Régiment d’Artillerie Parachutiste, le colonel Eric Durieux passe le relais au lieutenant-colonel Pierre-Olivier Marchand. La cérémonie de passation de commandement s’est déroulée  ce vendredi 24 juillet sur la place d’armes du quartier Soult en présence d’Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète des Hautes-Pyrénées, Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées, Gilles Craspay, conseiller départemental, Jean-Bernard Sempastous, maire de Bagnères de Bigorre, de M. Eugène Pourchier, adjoint au maire de Tarbes et des anciens chefs de corps du régiment : Messieurs les généraux de division Japiot et Coat, le général de brigade Arnaud et MM. les colonels Delion, Pellerin, Guilloton et Charles. La cérémonie était présidée par le général Olivier Salaün, commandant la 11e Brigade Parachutiste. On notait aussi la présence des familles et des amis du régiment, ainsi que les membres de l’amicale du 35.

 

Avant le début de la cérémonie, deux avions Rafale ont survolé la caserne Soult.

 

Cette cérémonie a débuté par l’accueil de l’Etendard, suivi des autorités civiles et militaires, de la revue des troupes par le général Salaün, du ravivage de la flamme et d’un dépôt de gerbes en mémoire des anciens tombés sous les plis de l’étendard.

 

Dans son allocution le général Salaün, commandant la 11e brigade parachutiste, a souligné que le lieutenant colonel Durieux avait été un chef de corps remarquable et qu’il avait été fidèle aux traditions du régiment, que le colonel Marchand hérite d’un régiment remarquablement implanté. Il a ensuite accordé toute sa confiance au nouveau chef de corps.

 

Une démonstration de sauts en parachute a précédé le défilé du régiment.

 

Historique du régiment :

 

« Héritier de plus d’un siècle de traditions, de courage et d’honneur, le 35e Régiment d’artillerie parachutiste est fier de ses deux chefs de corps, parmi les plus prestigieux, le maréchal Foch, vainqueur de la Grande Guerre, maréchal de France, de Grande Bretagne et de Pologne et le Général Mengus, père fondateur du régiment dans cette spécificité de l’arme : l’artillerie parachutiste.

 

Le 35e Régiment d’artillerie parachutiste qui a fêté en 2007 les soixante ans de sa vocation aéroportée, compte aujourd’hui environ 900 combattants, tous soldats de métier :

Il est composé d’une batterie de commandement et de logistique, d’une batterie de renseignement de brigade, de deux batteries d’artillerie sol-sol, d’une batterie sol-air très courte portée et d’une unité de réserve.

Seul régiment d’artillerie de la Brigade parachutiste, il doit répondre à un double impératif de légèreté et de puissance.

Il prend à sa charge les missions d’appui, en matière de feux sol-sol et sol-air comme en matière de renseignement et d’acquisition, au profit de la Brigade.

Il assure ainsi les mêmes tâches qu’un régiment d’artillerie classique, mais il possède en outre la capacité spécifique de pouvoir être engagé très rapidement par avion ou par hélicoptère, tant outre-mer qu’en centre Europe.

Le 35e Régiment d’artillerie parachutiste a participé à la quasi-totalité des engagements de la brigade parachutiste, au cours de ces deux dernières décennies. »

 

Nicole Lafourcade

DIAPORAMA 1

DIAPORAMA 2

DIAPORAMA 3