Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

38e Hesteyade : l’hommage à Denis Pécassou

lundi 13 avril 2015 par Rédaction

La Hesteyade attire toujours autant de monde sous le chapiteau planté à Ibos. Pour cette 38e édition, un hommage particulier a été rendu à son fondateur Denis Pécassou, disparu il y a quelques mois. La préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc était présente aux côtés des élus iboscéens et de Matthieu Carassus, l’actuel président de la Hesteyade.

Ce dernier a salué la mémoire de Denis Pécassou dont l’enregistrement de son discours lors de la première édition a été écouté avec émotion, de même que la projection du diaporama. Denis Pécassou sera toujours présent dans la mémoire des participants et des anciens.

Matthieu Carassus s’est félicité de l’ambiance et de la prestation des 59 groupes et des 7 conteurs. Un groupe venu de l’Ariège avait été également invité. «  L’esprit de la Hesteyade est de faire vivre la langue bigourdane, le gascon et l’occitan pour laisser quelque chose aux générations futures ».

Le discours de Gisèle Vincent, première adjointe au maire d’Ibos

Madame la Préfète,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais commencer par vous dire que j’ai beaucoup de plaisir à être parmi vous aujourd’hui.

Au nom de la municipalité, au nom du maire, je voudrais dire combien nous sommes fiers d’être présents pour cette 38ème Hesteyade.
Je remercie très sincèrement les organisateurs pour leur invitation.

La Hesteyade qui rassemble les amoureux de la langue occitane et du chant traditionnel fait partie de l’identité d’Ibos. Cette grande fête est ancrée dans l’histoire du village. Et même si tous les Iboscéens ne la fréquentent pas, tous connaissent son existence. Ce sont plusieurs générations qui se sont succédé pour son organisation. Nous avons une pensée particulière pour Denis Pécassou, artisan infatigable de l’organisation et de la réussite de la Hesteyade.

Cette belle fête s’inscrit dans le paysage iboscéen au sens propre comme au sens figuré. Pendant plusieurs jours chaque année en avril, avec le grand chapiteau sur lequel flottent les drapeaux bigourdan et occitan qui nous sont si chers. Et puis elle conforte la volonté municipale de soutenir les actions en faveur de la langue occitane. Les cours d’occitan en maternelle et en élémentaire, les cours pour adultes chaque semaine, le soutien aux 4 chorales du village, les Plantagulhes, les Amassats, les Micalets et les Daunas de Cor. Nous aimerions même aller plus loin avec la création d’une classe bilingue, mais ça, c’est une autre histoire...
Je salue au passage toutes les classes d’enfants qui se sont succédé hier après-midi et en particulier celles d’Ibos.

Et puis, au-delà de la langue, le chant est un formidable vecteur de partage, de convivialité, d’émotions.

Je suis heureuse d’être ici aujourd’hui, pour au moins deux raisons

La première, c’est que je n’ai pas manqué beaucoup de Hesteyade depuis 25 ans que je suis Iboscéenne. J’ai beaucoup d’admiration et de reconnaissance pour toutes les personnes qui s’en sont occupées et qui s’en occupent aujourd’hui. Je redis à Matthieu, son tout jeune président, notre satisfaction que le flambeau soit repris et je puis l’assurer du soutien de la municipalité.

La deuxième raison, c’est que je peux me faire le porte-parole de Denis Fégné, le maire d’Ibos, qui est hospitalisé au Cancéropole de Toulouse depuis plusieurs semaines.
Je sais combien il est, lui aussi, attaché à cette belle manifestation, en tant qu’Iboscéen, mais aussi en tant que chanteur dans son cher groupe de Sémiac en Bigorra. Il aurait vraiment aimé être ici aujourd’hui. Cette semaine, il a évoqué la Hesteyade souvent et ce matin encore au téléphone. Il a dit « je ne serai pas à la Hesteyade cette année » et je lui ai répondu « tu n’y es pas cette année, mais tu y seras l’année prochaine ».

Voici ce qu’il souhaite vous dire…
Pour cette 38ème Hesteyade, je veux d’abord rendre hommage à Denis Pecassou.
C’est avec beaucoup de regrets que je ne peux être présent au milieu de toutes les chanteuses et les chanteurs qui portent si haut et si fort la voix de notre Bigorre, heureux pays où nous sommes si fiers de vivre.
Chaque village son langage, chaque village sa lumière. Au nom du conseil municipal, merci à tous les organisateurs, aux Plantagulhes. Un remerciement spécial au nouveau président Matthieu Carrassus. 15 groupes d’enfants, 8 conteurs, 60 groupes d’adultes, les Maynats du samedi, la messe en occitan et tant d’autres animations ! Je suis avec vous par la pensée !

Pour ma part, j’ai envie de terminer mon propos en rendant un modeste hommage à notre « souveraine », la langue occitane

Mercés enta vosta escota, bona hesta et bona vrespeda a tots !

Lien direct vers diaporama