Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le staff de Décathlon chez les paras du 35

lundi 9 novembre 2009 par Rédaction

Sur le parking encore désert de Décathlon, un bus militaire du 35e RAP s’avance dans la tranquillité du matin. Un véhicule de l’armée chez Décathlon ? Voilà qui est singulier. Pourtant, Philippe Vigneau, directeur du magasin, ne semble pas surpris. Et pour cause : c’est à son initiative que l’autocar militaire a fait le déplacement en ce lundi 11 octobre. Ce dernier a réservé une petite surprise à son staff…

Voila quelques semaines à présent que Philippe Vigneau a fait appel à l’adjudant Lacassie, responsable des sports au 35e RAP. Son objectif est simple : concocter une journée de cohésion un peu particulière à l’attention de ses proches collaborateurs. Aujourd’hui, exit les codes barre, cintres et clients à satisfaire. Au programme : boue, sueur et dépassement de soi. Ça tombe bien car au « 35 », c’est une spécialité.

A peine débarqués au camp de Ger, les 10 participants enfilent le treillis camouflé. Immédiatement, le ton est donné. Après l’échauffement de rigueur, les responsables et leur directeur s’élancent sur le mythique parcours du combattant. Echelle, mur et fosse mettent rapidement les organismes à l’épreuve. Mais très vite, l’entraide et l’esprit d’équipe se révèlent et les obstacles sont effacés les uns après les autres.
Le deuxième acte s’avère plus ludique puisqu’il s’agit d’une initiation au paint-ball. Histoire de mettre un peu de couleur sur ces treillis ruisselants de boue.

Décidément rien n’est simple aujourd’hui : c’est boussole à la main que les combattants d’un jour partent en quête de leur ration de combat, à la faveur d’une course d’orientation effrénée.
Après une pause salvatrice, place au combat rapproché. Uppercuts et coups de genoux sont de rigueur, mais toujours dans un bon esprit. Avec cette activité musclée, les 11 participants en terminent. Une collation amplement méritée les attend en compagnie du directeur des ressources humaine du régiment.
Fatigués mais heureux, les employés de Décathlon n’ont pas manqué de remercier leurs instructeurs du jour avant de rejoindre le bus.
Loin du stress et de la foule des samedis, voilà une journée qu’ils n’oublieront pas.