Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Daniel Chardenoux et Myriam Mendes , le binôme de l’Entente républicaine sur le canton de Tarbes 1

vendredi 27 février 2015 par Rédaction

Daniel Chardenoux , directeur de la Caisse d’allocations familiales, Tarbais depuis 38 ans , malgré ses différentes misions, en France mais aussi à l’étranger notamment au Québec pour voir la pratique des réformes territoriales , a fait le choix de revenir toujours à Tarbes .

 « En tant que directeur de la Caisse d’allocations familiales, je suis un homme de terrain, je suis habitué à travailler avec tous les maires du département et de toutes les sensibilités politiques. Je gère un budget de 220 millions d’euros. »

« Sur Laubadère, la CAF est implanté depuis les années 70, à cela est venu s’y ajouter un relais d’assistantes maternelles, des services utiles aux familles et des créations d’emplois.

Sur Henri IV, nous venons de créer des activités nationales et régionales qui ont permis la création de 40 emplois en CDI. Nous voulons maintenir un service de proximité et le développer. » a-t-il dit.

Myriam Mendès, adjointe au maire de Tarbes en charge du cadre de vie, assistante en immobilier dans l’entreprise familiale, est également aidant familial. Et de souligner : « Je sais ce que peut compter le problème d’avoir une personne âgée à la maison atteinte par la maladie. »

« Mon engagement : la continuité du travail que l’on fait sous la municipalité de Tarbes.

Nous nous sommes engagés Daniel et moi parce que l’on souhaiterait une simplification de tout un tas de procédures et surtout des projets portés par Tarbes qui soient réalisés auprès du département.

Nous aimerions renforcer cette majorité municipale au sein du conseil départemental en impliquant des gestionnaires acteurs de la ville comme Daniel, puisque aujourd‘hui on souhaite considérer le conseil général comme une entreprise publique avec un coté de gestion beaucoup plus sensé. », explique la candidate.

Daniel Chardenoux reprend :

« Nous sommes des personnes de terrain, si on s’engage c’est que nous sommes profondément départementalistes, on est pour le maintien du département des Hautes-Pyrénées. Chacun sait que la réforme territoriale le remet en cause. Nous pensons que le département des H.P est une utilité, une nécessité. On va être noyé dans cette inter région où il n’y aura plus de services de proximité avec les gens, il faut impérativement le préserver. On considère que les gens doivent avoir une écoute immédiate. »

Myriam Mendès poursuit :

« Notre engagement pour le département est de travailler avec tout le monde, aller au-delà des clivages politiques, gauche, droite, de toutes les considérations partisanes que l’on voit depuis 30 ans.

On considère malheureusement que le service de proximité qu’est sensé rendre le conseil général, on trouve triste qu’il n’y ait aucun représentant de la ville de Tarbes qui connaisse bien les dossiers au sein de la municipalité qui puisse défendre au conseil départemental et donc agir en conséquence par rapport aux problèmes qui se posent sur le territoire tarbais. On souhaite une fusion, une simplification de toutes les procédures qu’il peut y avoir entre la mairie, les Tarbais au sein du conseil départemental.

Le département est utile il faut le défendre. On veut tout faire pour favoriser la création d’emplois. »

Daniel Chardenoux a mis en avant l’hôpital un dossier de service public qu’il faut soutenir .

Les remplaçants sont Eugène Pourchier , adjoint à la mairie de Tarbes, en charge de la vie associative , un homme de terrain et Imane Amri , responsable d’un salon de coiffure et très impliquée dans le monde associatif.

LIRE (.pdf)

Nicole Lafourcade