Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

1er novembre : la journée du souvenir

lundi 2 novembre 2009 par Rédaction

Alors que chacun honore ses morts dans tous les cimetières de France, les Compagnons du Souvenir Français honorent tous les morts qui sont tombés dans tous les conflits. A Tarbes, une cérémonie émouvante s’est déroulée au carré militaire en présence de Françoise Debaisieux, préfète des Hautes-Pyrénées. Des gerbes ont été déposées aux monuments à la mémoire de ceux qui sont tombés en Indochine, Afrique du Nord mais aussi aux soldats allemands qui reposent à Tarbes.



107 tombes de soldats français au cimetière de La Sède

Au cours de la première guerre mondiale, de nombreux soldats furent évacués vers Tarbes pour être soignés. Malheureusement, nombre d’entre eux sont morts des suites de leurs blessures ou de maladie et n’ont pas été rapatriés vers leurs familles. C’est ainsi que 107 d’entre eux reposent à Tarbes. 27 autres ont été regroupés à Vic en Bigorre et d’autres répartis dans plusieurs cimetières.

Pourquoi des soldats allemands ?
Au cours de ce conflit mondial, des soldats allemands blessés et prisonniers sont morts à Tarbes. Ils reposent également dans le cimetière de La Sède tout comme les Français.

Le Souvenir Français, c’est quoi ?
Les compagnons du Souvenir Français sont une association dont la mission est de conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France et de veiller à l’entretien de leurs tombes en France et partout dans le monde. Il n’y a pas moins de 130 000 tombes à entretenir en France en carrés militaires ou en tombes individuelles. Pour les Hautes-Pyrénées, l’association est présidée par le Lieutenant Colonel Louis Maslives, délégué général du Souvenir Français.

Pourquoi le 1er novembre ?
Le Souvenir Français était autorisé à quêter à la sortie des cimetières seulement le 1er novembre. Cette règle est toujours la même mais il est maintenant possible de quêter sur tout le territoire. Les « Bleuets de France », qui apportent un soutien aux victimes de guerre, peuvent quêter le 11 novembre.

Des regrets et des espoirs s’en vont…
Alors que passe le temps, les anciens disparaissent et avec eux la mémoire de ce que furent ces conflits sanglants. Personne pour prendre la relève de cette mémoire et du respect pour ceux qui se sont battus pour que nous soyons libres. Un regret pour ces anciens de voir que bien souvent l’enseignement aux plus jeunes ne soit pas plus actif et proche de ceux qui ont connu ces conflits et qui ne souhaitent pas qu’ils se répètent.
Texte et photos Louis Dollo

Message du Président Général du Souvenir Français
pour le 1er novembre 2009

"Les jalons de l’Histoire nous conduisent régulièrement à commémorer des événements dramatiques au cours desquels tant d’hommes ont versé leur sang pour défendre les valeurs fondamentales de justice et de liberté qui constituent le ciment de notre Nation.

Le courage, l’abnégation, la détermination dont ils ont fait preuve sont ainsi soulignés au cours de grandes célébrations, telles que le 90ème anniversaire de l’Armistice de 1918 l’an dernier et les mois qui viennent verront rappeler que, voici 70 ans, commençait le 2ème conflit mondial.

Ces repères sont l’occasion de mettre l’accent sur telle ou telle période et de mobiliser l’attention sur les sacrifices consentis.

Mais, nous les Compagnons du Souvenir Français qui, depuis près d’un siècle et demi veillons sur les tombes de ceux qui sont tombés dans tous les conflits, c’est en permanence qu’il nous revient d’entretenir cette mémoire. Il nous appartient de faire comprendre aux jeunes générations que tout ce sang versé par ceux dont nous honorons les sacrifices, l’a été pour défendre un idéal que nous devons défendre à notre tour pour que nos enfants et nos petits enfants puissent vivre libres".