Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Elections Départementales : Christian Paul et Gisèle Verdeil, candidats sur le canton de Bordères –sur-l’Echez

mercredi 4 février 2015 par Rédaction

Christian Paul, maire de Bordères-sur-l’Echez, et Gisèle Verdeil, 1 ère adjointe d’Orleix, ont annoncé leurs candidatures pour les prochaines élections départementales sur le canton de Bordères-sur-l’Echez et présenté leurs suppléants Lucien Prat, d’Ibos et Corinne Sfali, d’Oursbelille .

Christian Paul : maire de Bordères sur Echez, marié, 3 enfants, 6 petits enfants, retraité, ancien chef d’entreprise, sur le plan sportif ancien rugbyman et champion de France en 1973, ancien conseiller général de 1998 à 2004 et maire depuis 2008.

Gisèle Verdeil : 55 ans, mariée, 2 enfants, fonctionnaire territoriale, élue depuis 2001 avec Charles Habas à Orleix, 1ère adjointe chargée de l’éducation de la petite enfance du personnel et du centre commercial Leclerc Orleix.

Les suppléants :

Corinne Sfali, Oursbelille : 56 ans, mariée, 3 enfants, mère au foyer. Se décrit comme une femme dynamique par son engagement auprès de nombreuses associations. Elle a décidé de rejoindre cette équipe pour son engagement, son dynamisme, sa responsabilité envers les citoyens et son esprit d’initiative.

Lucien Prat, Ibos : 66 ans, marié, 3 enfants, agriculteur, attaché à sa commune. A rejoint cette équipe pour sa motivation et partage les mêmes valeurs.

Gisèle Verdeil se définit comme une femme de conviction, d’engagement et de parole, une femme de franc parler, attachée au service de l’intérêt général. Elle est candidate pour porter les valeurs au sein du conseil départemental, être utile et porter de nouvelles visions, prolonger l’envie de servir. Elle s’est dite ne pas être cadenassée dans un moule politique.

 « Je suis socialiste, mes valeurs de gauche je les conserve. Oui ! J’étais encartée. Je me suis rapprochée de mes amis élus départementaux il y a 3 mois pour pouvoir partir avec un élu du canton ou même faire une ouverture. Ils m’ont dit d’attendre, que les réunions n’avaient pas été faites et que l’on me tiendrait au courant. Puis un mois passe, 2 mois passent, pas de réponse, personne n’a pris son téléphone pour me dire oui ou non !

Je n’ai pas renouvelé ma carte du parti.

Je me suis alors rapprochée de Christian Paul. Nous avons discuté, ça n’a pas été facile, mais nous partageons les mêmes valeurs, nos compétences sont complémentaires et nous voulons être utiles à nos concitoyens ! »

Christian Paul : « Je ne me suis jamais encarté dans aucun parti, j’ai toujours voulu garder mon libre arbitre et pouvoir m’exprimer sans contrainte. Cet attachement au département, à ma commune, au canton a fait que je me suis investi avec une ouverture d’esprit que j’essaie de cultiver. J’ai prouvé que l’on pouvait travailler en harmonie avec des gens issus d’horizons politiques divers et il serait bien de reproduire cet état d’esprit ailleurs. 

Nous sommes des élus de terrain, nous allons aller au contact des habitants, leur expliquer quels sont nos projets, nos motivations ! Après, ils feront ce qu’ils veulent, c’est à eux de décider !  »

Nicole Lafourcade