Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Communiqué du syndicat CGT de la Polyclinique de l’Ormeau

mardi 3 février 2015 par Rédaction

"Depuis le mois de novembre 2014, les salariés de la Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes avaient demandé l’ouverture de négociations entre la Direction et le syndicat CGT d’établissement. Les revendications portaient essentiellement contre la réorganisation des horaires de travail voulue par la Direction, pour le remplacement des salariés durant leur départ en congé, pour de la création d’emplois. Les salariés dénonçaient une dégradation de leurs conditions de travail rendant difficile la bonne prise en charge des patients. La Direction refusant jusqu’alors la négociation, les salariés et le syndicat CGT s’étaient rassemblés lundi 26 janvier 2015 devant les deux sites de la clinique, afin de peser sur les négociations et de rencontrer la Direction, ce qui n’a pas été possible. Un appel à la grève pour le lundi 2 février a donc été déposé par le syndicat après consultation des salariés. Le 27 janvier, la Direction acceptait l’ouverture de négociations, le lendemain lors de la première réunion des engagements étaient pris par la Direction permettant la levée du préavis de grève. D’ores et déjà des garanties ont été signées sur les horaires, le remplacement d’un agent d’accueil parti à la retraite et la création d’un poste d’aide soignant nuit pour le service de chirurgie. D’autres réunions sur la création de postes et le remplacement des agents sont prévues en février. Cette action prouve que la fatalité ne doit pas devenir la règle, la mobilisation peut changer la donne. A l’heure où les entreprises sont aidées par les pouvoirs publics, les salariés de la clinique et le syndicat CGT resteront déterminés pour soutenir les emplois et maintenir les conditions nécessaires à une prise en charge de qualité et à une offre de soins correspondant aux besoins de la population. Qui peut croire que des salariés en souffrance puissent contribuer à la qualité de soins et d’accueil à laquelle les usagers ont droit ? "

Le syndicat CGT polyclinique Ormeau