Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Laloubère : les vœux du maire Patrick Vignes et du conseil municipal à la population

lundi 26 janvier 2015 par Rédaction

Vendredi soir, la cérémonie des vœux a rassemblé dans la salle des fêtes de Laloubère une nombreuse assistance qui a écouté le discours du maire avec une grande attention.

 

 Le discours de Patrick Vignes

 

« Mesdames, Messieurs, Bien chers tous, Chers Amis,

 

Au mois de mars dernier, vous avez décidé qu’il me reviendrait à nouveau l’honneur, en mon nom personnel, et au nom de l’ensemble des Conseillers Municipaux qui m’entourent, de m’adresser à vous pour vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de la Cérémonie des Vœux, mais aussi de vous remercier de votre présence toujours nombreuse, et surtout de vous souhaiter tous nos meilleurs vœux les plus sincères pour cette nouvelle année.

 

Nous vous souhaitons à toutes et à tous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, santé et réussite dans tous vos projets, qu’ils soient d’ordre professionnel ou familial.

 

Votre confiance renouvelée, dans un contexte inédit à Laloubère, nous est allée droit au cœur, et je puis vous assurer que depuis lors nous ressentons encore davantage la responsabilité qui est la nôtre de répondre à vos attentes.

 

Avant de poursuivre mon intervention selon son déroulé habituel, je ne saurais évoquer devant vous les tragiques évènements qui ont placé nos démocraties en prise directe avec une forme de terrorisme tout aussi aveugle que radicale.

 

En ayant ensemble une pensée pour les victimes, nous témoignons que, si nous avons bien conscience de ne pas en avoir fini avec la menace, nous affirmons ainsi, tout comme ces foules qui partout en France ont marché ensemble, notre attachement à la liberté, à la démocratie et à la fraternité.

 

En manifestant notre solidarité à l’égard de toutes les victimes, nous entendons aussi délivrer un message de reconnaissance à tous ceux, civils et militaires, qui sont prêts à donner leur vie pour notre liberté.

 

C’est en ces circonstances qu’il nous appartient aussi de mesurer la chance qui est la nôtre de pouvoir nous rassembler dans des instants conviviaux pour partager et cultiver le bien vivre ensemble.

 

En cet instant, je me réjouis que nous puissions accueillir ce soir parmi nous les nouveaux habitants de Laloubère et leur souhaiter la bienvenue.

 

Permettez-moi également de remercier les Maires et élus qui ont répondu à notre invitation, et leur dire combien nous sommes sensibles à leur présence ce soir à nos côtés.

 

S’agissant du canton, l’an passé, alors qu’une grande partie de ce dernier était promise à être rattachée au canton de la Vallée de l’Arros avec pour épicentre Tournay, je vous confiais que c’était quelqu’un du dessus de la Loire qui avait dessiné les plans pour défaire, à ce point, ce qui avait été construit le long du lit de l’Adour.

 

Sitôt la raison en partie retrouvée, pour ce qui concerne l’échelon départemental, voilà que s’entrouvre de nouveaux horizons avec le rattachement de notre Région Midi-Pyrénées à celle du Languedoc-Roussillon.

 

C’est dans ce contexte de Réforme Territoriale que s’engage 2015 avec, en mars et décembre, des élections pour désigner respectivement des conseillers départementaux et des conseillers régionaux et dont les candidats sont aujourd’hui sans véritable assurance sur les contours, tant géographiques que juridiques, qu’ils devront observer…

 

Ce ne serait pas le plus grave si ce contexte peu favorable ne se trouvait pas lesté par des perspectives de croissance très faibles que les différents dispositifs, qui avaient pourtant suscité une importante attente, tels que le CICE et le Pacte de Responsabilité, ne parviennent pas à relancer.

 

De surcroît, s’il est légitime de soutenir quiconque prendra les mesures nécessaires à la réduction de la dépense publique, force est de constater que l’effort demandé en solidarité aux collectivités locales viendra, à son tour, impacter leurs actions, avec des conséquences désastreuses sur le plan économique pour les entreprises et l’emploi, et donc les familles.

 

Il n’est pas utile que je vous précise tant il est évident que notre commune n’échappera pas à ce contexte face auquel il existe deux postures, soit baisser les bras, soit retrousser ses manches.

 

Je ne veux pas vous laisser douter un instant de celle que nous adopterons.

 

Avant d’aborder les actions que nous engagerons avec la ferme volonté, qu’in fine, chaque difficulté surmontée soit un progrès, je voudrais, en cet instant, adresser à l’ensemble des partenaires de la commune, dans lesquels tiennent toute leur place nos fournisseurs, tous mes remerciements.

 

Je salue le professionnalisme de chacun qui est le gage de la bonne réalisation de nos projets et la satisfaction de nos besoins.

 

Avec l’ensemble du Conseil Municipal qui s’associe à mes propos, je m’adresse aussi à l’ensemble de notre personnel pour renouveler, cette année encore, toutes nos marques de reconnaissance pour son engagement à nos côtés, en soulignant son dévouement et son enthousiasme pour accomplir l’ensemble des missions que nous lui confions afin de vous offrir, nous l’espérons, un service de qualité apprécié.

 

Comment ne pas dire encore cette année toute notre reconnaissance à l’ensemble des associations de la commune, culturelles, sportives ou de quartier, qui contribuent de manière exemplaire et essentielle à l’animation de notre village par leurs actions habituelles, mais aussi indépendamment ou collectivement, dans le cadre de manifestation de grande ampleur telles que les Fêtes de Laloubère, au cours desquelles nous pouvons prendre toute la mesure de la conscience qu’elles ont à remplir pleinement leur rôle pour le bonheur de tous.

 

Au moment où j’évoque devant vous le souvenir d’instants joyeux, sans tomber dans une sensiblerie déplacée, je sais que nous avons tous une pensée pour des êtres chers qui nous ont quittés, au premier rang desquels :Jean-Lou Montes, qui, outre ses multiples facettes, avait su répondre spontanément à notre sollicitation pour contribuer au succès des Fêtes de Laloubère et dont le souvenir est entretenu par l’œuvre qu’il nous a laissée symbolisant, à travers les 3 Ribaudalhas l’ensemble des associations sous les couleurs rouges, jaunes et blanches, tissant entre tous les liens nécessaire au bien vivre ensemble et d’autre part, Patrick Peyrou, Champion de France à la dernière grande époque de l’UAL Rugby et qui, tout aussi spontanément, avait répondu présent au printemps dernier à son coéquipier d’alors, Didier Sanz qui avait décidé de reprendre à bras le corps, entouré de grands anciens, les « sang et or » de Laloubère avec la ferme intention de retrouver le lustre d’antan.

 

Dans un tout autre registre, un hommage bien sûr à toute l’équipe de notre Centre Communal d’Action Sociale qui s’efforce de soulager le plus ceux que la vie épargne le moins, en mariant discrétion et efficacité.

 

En évoquant en parallèle, et sans malice, l’animation de notre paroisse et nos écoles, je voudrais saluer l’arrivée de Frère Louis Marie, qui aura la lourde charge de succéder à Frère Joseph, et celle de notre nouvelle Directrice de l’école primaire, Madame Nathalie Saint Marcary Cabal à qui nous souhaitons la bienvenue.

 

En saluant la présence de nos partenaires plus institutionnels, qu’il s’agisse de l’Etat, de la Région, du Département, du Grand Tarbes, et bien entendu de leurs services techniques et opérationnels avec lesquels se sont noués des liens permettant de faciliter l’accomplissement de nos projets, et je les en remercie, je vais évoquer quelques dossiers phares de notre action passée, et tracer les perspectives des chantiers à ouvrir.

 

2014 est marquée par l’achèvement du vaste chantier entrepris dans le cadre de l’aménagement du cœur du village et la sécurisation de ses accès avec l’intégration d’une tranche de travaux portant sur la réfection de notre réseau d’assainissement.

 

Je vais vous épargner une énumération dans le détail, mais je souhaiterais citer, pour faire aussi écho à l’engagement du personnel communal que j’évoquais tout à l’heure, les actions au quotidien portant :

 

Sur les différents travaux d’entretien engagés sur l’ensemble de nos équipements, avec par exemple l’école maternelle et l’école primaire, la Mairie,

 

L’entretien au quotidien de la voirie communale et de nos espaces publics.

 

En ce qui concerne les études, j’évoquerai en particulier la poursuite de la mise en œuvre de nouvelles tranches de travaux portant sur la réfection du réseau d’assainissement.

 

Mais aussi, le détricotage de l’opération que nous envisagions de réaliser en une seule fois concernant la réfection et l’extension du gymnase pour la réaliser par tranches successives afin que nos engagements financiers soient en rapport avec le contexte de raréfaction des ressources publiques évoquées tout à l’heure.

 

C’est ainsi, s’agissant des travaux, que 2015 connaîtra la réalisation de la réfection des vestiaires et sanitaires du gymnase, pour un montant estimé à plus de 60 000 € sur laquelle sera fléchée la subvention du FAR attribuée par le Conseil Général, que je remercie par avance.

 

Mais aussi donc, la réalisation d’une ou 2 tranches complémentaires sur le réseau assainissement représentant un investissement total de plus de 500 000 €.

 

Nous participerons aussi, à hauteur de 100 000 €, à la reconstruction de la caserne des Pompiers de Tarbes qui assure notre sécurité, avec aussi une pensée pour les conditions de travail de l’ensemble de ces personnels qui avaient le plus grand besoin d’être prises en compte.

 

Je saisis cette occasion pour souligner que, même s’ils ne sont pas visibles, combien ces investissements (assainissement, secours) sont essentiels aux populations, et combien nous sommes attentifs à créer les conditions nous permettant de les concrétiser.

 

Par ailleurs, nous poursuivrons les études afin de pouvoir programmer, nous l’espérons sur la mandature, un ensemble de travaux portant sur les bâtiments communaux, qu’il s’agisse du club house du Golf de l’Hippodrome qui abrite notamment le restaurant Le Grand Vert, locataire de la commune, le ravalement des façades de l’ancien presbytère, ou encore la toiture de la Mairie elle-même.

 

Notre réflexion est également engagée pour la sécurisation des flux piétonniers et la facilitation de tout ce qui touche la circulation dite « en mode doux » dans les quartiers jouxtant le centre commercial de l’entrée Nord de Laloubère.

 

2015 connaîtra aussi, à la suite de quelques travaux, l’aboutissement de la démarche engagée durant l’été 2014 avec l’ensemble des associations, en ce qui concerne la redistribution des locaux communaux leur étant attribués, en intégrant la mise à disposition des anciens locaux occupés par « Village accueillant », de façon à répondre à leurs attentes.

 

Avant de conclure, je voudrais vous informer que jusqu’au 14 février, se déroulera sur notre commune le recensement de la population INSEE, et vous demander à toutes et à tous de réserver le meilleur accueil à nos enquêteurs, à savoir :

 

Anaïs Aguer, Christèle Le Breton, Elorie Pellissier, Romain Carol.

 

J’insiste sur ce point car de l’exactitude des données recueillies dépend, non seulement notre capacité à pouvoir prévoir le dimensionnement des équipements qui nous sont nécessaires, mais également les moyens financiers qui pourraient nous être octroyés afin d’assurer leur réalisation.

 

A cet égard, et sans insister encore sur les multiples formes d’adversité que nous rencontrons je tiens à vous assurer que notre action n’est pas uniquement conditionnée par les moyens financiers dont elle disposera, mais puise aussi sa force dans la conviction que nous avons selon laquelle il est nécessaire de porter simultanément le souci de l’unité et celui de la diversité, et ce notamment pour dessiner la trame du territoire à tisser pour demain.

 

Pour conclure, je vous livre cette année la pensée qui peut être attribuée à Nicolas Copernic, médecin et astronome Polonais né à la Renaissance annonçant l’éclosion des valeurs humanistes du Siècle des Lumières qui suivrait, selon laquelle « il n’est pas tant nécessaire de changer le monde, que la façon de le regarder ».

 

En vous renouvelant tous mes vœux les plus sincères de santé, bonheur et réussite dans toutes vos entreprises, à vous, vos familles et tous ceux qui vous sont chers. »

 

C’est par un buffet que s’est terminé ce moment convivial. La soirée était animée par le Big Band Tarbes Odos Jazz.

 

Nicole Lafourcade