Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Emotion pour les voeux au Conseil général : les derniers de la mandature

lundi 12 janvier 2015 par Rédaction

Contrairement aux années passées, l’ambiance n’était pas à la fête, vendredi soir, pour la traditionnelle cérémonie des vœux du conseil général qui a rassemblé au parc des expositions un peu plus de 800 agents de la collectivité départementale. Les événements graves qui ont frappé le pays, la récente disparition subite de Corinne Raynaud, technicienne à la direction des Routes et des Transports, à seulement 43 ans et la fin de la mandature marquée par le départ de 17 conseillers généraux qui ne se représenteront pas en mars prochain aux élections départementales laissaient planer un brin de tristesse sur cette soirée.

Comme le veut l’usage, il revenait à la directrice générale des services Chantal Bayet l’honneur d’adresser les voeux du personnel au Président et aux élus du conseil général.

Le discours de Michel Pélieu

Mes chers collaborateurs,

C’est toujours avec un réel bonheur que je vous retrouve, chaque début d’année, pour partager la traditionnelle soirée des voeux. Mais cette année, c’est malheureusement avec le cœur un peu moins léger.

Le terrible attentat perpétré à Charlie Hebdo mercredi dernier et la mort de plusieurs otages aujourd’hui nous remplissent de peine et de colère. Je veux adresser mes premières pensées, bien sûr, d’abord aux familles des victimes. Mais ce sont tous les Français qui sont aujourd’hui meurtris par cette ignominie qui nous prouve, à nouveau, à quel point la liberté est une valeur fragile, y compris dans une démocratie.

Formons le vœu, qu’au vu des derniers évènements tragiques, la France, toutes sensibilités confondues, fasse bloc contre l’ostracisme, la violence et la haine. Et, suite au décès des deux auteurs présumés de l’attentat de Charlie Hebdo et du forcené de Vincennes, je voudrais rendre hommage aux équipes du RAID et du GIGN, qui ont mis fin à la course meurtrière des terroristes.

Il faut résister. Rester debout. Et continuer à rire. Rire de tout. Rire de nous. Et c’est ce que nous proposera le Duo des Non à l’issue de mon court message.

C’est une soirée un peu particulière également puisque c’est la dernière de notre mandature. C’est donc avec une certaine émotion que je m’adresse à vous, entouré de mes collègues Conseillers Généraux, puisque demain la configuration de l’Assemblée départementale ne sera plus tout à fait la même.

Certains d’entre nous ont déjà annoncé qu’ils ne brigueraient pas un nouveau mandat. Permettez-moi de citer leur nom afin de les remercier pour ces années de dévouement au service des citoyens.

Il s’agit de :

Jean-Louis Anglade, Georges Azavant, Jean-Claude Beaucoueste, Marie-Josiane Bédouret, Gérard Boube, Jean-Pierre Dubarry, Jeanine Dubié, Guy Dufaure, Francis Dutour, Henri Forgues, François Fortassin, Marc Léo, Claude Miqueu, Jean-Claude Palmade, Robert Vignes, Jean-Claude Duzer, renoncement partiel (candidat suppléant), Maurice Loudet, renoncement partiel (candidat suppléant)

Quelques-uns se consacreront à d’autres ambitions collectives, d’autres réserveront leur temps de manière bien légitime à leur famille, leurs proches, leurs amis après les avoir trop souvent sacrifiés au profit de l’intérêt général.

A tous, je veux dire un grand merci pour les années partagées et le travail réalisé.

Mais vous me permettrez aussi de m’adresser plus particulièrement à l’un d’entre vous. A toi, François FORTASSIN. Personne n’ignore les liens d’amitié, les liens de fraternité qui nous lient. Mais je veux te dire, aujourd’hui, publiquement, toute ma gratitude pour ce que tu as apporté à notre Institution et à notre département.

Pas simplement par les projets et les actions réalisés, mais aussi par l’état d’esprit avec lequel tu as toujours agi. Humanisme, tolérance, respect, humilité, amitié sont les valeurs qui t’ont toujours inspiré et que tu as sans cesse diffusées. Que tu en sois ici chaleureusement remercié.

2015 sera aussi une année décisive pour l’avenir de notre Institution avec la discussion de la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République.

Au regard des besoins des territoires ruraux, le maintien des Départements a été acté. C’est fait. Mais reste à savoir, quels seront demain leurs compétences et surtout leurs moyens.

Vous le savez mieux que quiconque, le Département c’est l’espace politique de proximité qui a le souci de l’humain et la préoccupation des solidarités sociales et territoriales. C’est pourquoi, je ne peux que regretter, que dans ces périodes troublées, on remette en cause notre Institution, prenant ainsi le risque d’accentuer toujours davantage le sentiment d’abandon déjà largement répandu, particulièrement dans le monde rural.

En ces périodes de voeux, j’émets donc le souhait que le Département, demain, conserve toute sa capacité d’action au service du développement de ce territoire et du bien être de ses habitants. Je sais pouvoir compter sur vous pour prouver, par la qualité de votre travail, la pertinence et l’utilité de notre Institution.

Vous pourrez compter sur moi, si le sort des urnes le permet, pour défendre notre Institution et porter haut son action.

Enfin, avant de conclure, je voudrais avoir une pensée pour nos collègues qui nous ont quittés l’an passé : Marie Luce Troyano (ASE), Patrick Peyrou (agence Tarbes Haut Adour), Justine Huet (MDEF) et Jean-Pierre Munoz (Collège Pyrénées).

J’aurais un mot tout particulier pour Corinne Raynaud disparue brutalement dimanche dernier à l’âge de 43 ans. Corinne était responsable du Pôle Travaux neufs routiers au sein de la DRT. Seule fille à occuper un poste de technicien à la DRT, Corinne avait su, grâce à sa compétence et sa détermination, se faire une place auprès de ses collègues et des entreprises, dans un univers très masculin.

Pour l’anecdote, c’est elle qui a conçu la nouvelle route d’accès à Cauterets, avec les désormais célèbres « lacets de Calypso », lacets qui seront empruntés par le Tour de France le 15 juillet prochain.

Je voudrais témoigner mon soutien et celui de toute l’Assemblée à sa famille et à ses collègues bouleversés par cette cruelle disparition.

Elle nous prouve une nouvelle fois que la santé, comme le bonheur, est un bien fragile qu’il ne faut pas gaspiller, et dont il convient de se préoccuper. Alors, je vous souhaite, à vous tous, et à ceux qui vous sont chers, santé et bonheur pour la nouvelle année !

Bonne soirée !

Michel Pélieu,

Président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées

Les retraités de l’année étaient ensuite à l’honneur et recevaient des cadeaux. Tandis que Marie-Laure Pargala, collaboratrice du président, après 24 ans passés à l’assemblée départementale, annonçait qu’elle prenait une nouvelle orientation professionnelle en rejoignant Jeanine Dubié, députée, dont elle devient l’attachée parlementaire. Un départ qui est beaucoup regretté, notamment auprès des journalistes, tant Marie-Laure était particulièrement attentive avec eux.

G.M.