Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

L’hommage bigourdan à Jacques Chancel

jeudi 8 janvier 2015 par Rédaction

Deux jours après les obsèques de Jacques Chancel en l’église de Saint-Germain des Prés à Paris, son épouse Martine, ses enfants, ses proches et ses amis bigourdans se sont retrouvés ce jeudi matin en l’abbatiale de Saint-Savin pour rendre un dernier hommage à l’enfant de la vallée, à son cher pays du Lavedan, à ses Hautes-Pyrénées qui ne l’ont jamais quitté. Avant que ne débute le temps de prière pour Jacques Chancel, Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, a demandé à l’assemblée quelques instants de silence pour s’associer à la peine des familles et des amis des victimes de l’attentat perpétré à Charlie-Hebdo.

Après un chant religieux (Pêcheurs d’hommes) interprété par la chorale Ets d’Azu, des amis du défunt ont prononcé quelques paroles dont celles de Jacques Chancel lors d’une présentation de sa vallée. Mgr Brouwet qui était entouré des abbés Gaby Lagurgue, Jouanolou et Durany, a raconté sa rencontre, il y a quelques mois à Pierrefitte avec Jacques Chancel que lui avait présenté le maire Noël Pereira : « J’ai repensé alors à ses « Radioscopie ». Pourquoi j’ai gardé ce beau et grand souvenir de Jacques Chancel ? Parce qu’il savait écouter. Je me suis aperçu qu’il fallait deux qualités pour savoir écouter. Il fallait d’abord faire preuve de curiosité pour s’intéresser à ce que disait l’autre, il fallait de l’humilité pour admettre que l’autre a quelque chose à raconter. Savoir écouter peut sembler extrêmement banal. En fait je crois que c’est le point de départ du dialogue. Dans ses interviews, Jacques Chancel laissait à son interlocuteur le temps de parler. Il posait des questions et il s’intéressait à la réponse. Cette manière de faire du journalisme m’a touché ».

C’est par « Se Canto » interprété par la chorale Ariélès que le cercueil de Jacques Chancel a quitté l’abbatiale pour rejoindre pas très loin de là son château de Miramont où le journaliste et animateur vedette qui a marqué l’histoire de la radio et de la télévision avec plusieurs émissions culturelles a été inhumé dans la plus stricte intimité.

Ils étaient présents

Parmi l’assemblée qui a rendu un dernier hommage à Jacques Chancel, autour de son épouse Martine et de ses enfants Gauthier et Marie-Alix, se trouvaient plusieurs personnalités et ses amis : Isabelle Rebattu, sous-préfète d’Argelès-Gazost, Michel Pélieu, président du Conseil général ; Josette Bourdeu, maire de Lourdes et cousine du défunt, Georges Azavant, Jacques Béhague, conseillers généraux ; Gérard Omisos, maire de Saint-Savin, Noël Pereira, président de la communauté de communes de Saint-Savin, Pierre Hèches, ami de jeunesse et son épouse, Jean-Pierre Saint-Martin, le restaurateur et compagnon de randonnées, Jean Salet, l’ami d’Ogeu-les-Bains, le docteur Pierre Cha. Le monde sportif était représenté par Serge Blanco, Philippe Dintrans (Rugby), Hubert Arbes (Cyclisme), Mathieu Bisséni (Basket). Deux personnalités de la Culture haut-pyrénéenne Marc Bélit et Guy Rouquet avaient tenu à s’associer à cette hommage. Et beaucoup d’autres aussi qui nous excuseront de ne pas les citer.

Le dimanche 1er février, une messe de bout de mois sera célébrée en l’abbatiale de Saint-Savin par Mgr Lacrampe, ami d’enfance de Jacques Chancel, qui se trouve actuellement en Nouvelle-Calédonie.

G.M.