Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

10 députés du groupe RRDP ne votent pas le budget

mardi 16 décembre 2014 par Rédaction

Après la difficulté à avaler la pilule de la réduction des dotations aux collectivités notamment les plus fragiles, et la réduction des moyens aux chambres de commerce rurales où le gouvernement a défait, au moyen d’une 2ème délibération, les amendements d’équilibre défendus par Joël GIRAUD et qui avaient recueilli la majorité sur tous les bancs de l’hémicycle, 10 députés RRDP sur 17 n’ont pas voté la loi de finances.

2 dont Joël GIRAUD ont même choisi de voter contre.

Le gouvernement n’a dû son salut qu’à une forte mobilisation de ses troupes et surtout à l’absence de 20 députés de droite, en cette dernière semaine avant les fêtes de fin d’année.

Pour Joël GIRAUD « il s’agit là d’un avertissement sans frais au gouvernement qui sait désormais que les radicaux de gauche sont prêts à franchir la ligne jaune dès lors qu’ils estiment leurs territoires en danger ».
Au demeurant, Paul GIACOBBI, orateur du groupe avait été extrêmement dur avec le Ministre du budget en indiquant « Le groupe RRDP aborde ce vote entre exaspération et responsabilité. A deux reprises, deux de nos amendements ont été adoptés par l’Assemblée nationale. Ils n’étaient nullement démagogiques, ne pesaient pas d’un centime sur le budget de l’Etat et se bornaient à desserrer le carcan de la ressource fiscale des chambres de commerce et d’industrie pour permettre essentiellement aux petites chambres rurales de survivre. Ces amendements, adoptés à deux reprises par cette Assemblée, le 17 octobre puis le 12 novembre, ont été rejetés à la suite des demandes réitérées de seconde délibération du gouvernement. Vous comprendrez que notre groupe accepte difficilement cette manière de faire exceptionnelle, bien peu démocratique : il nous semblait pouvoir échapper, compte tenu de notre loyauté sans faille, à un comportement caporaliste pour ne pas dire volontairement humiliant. »

Le communiqué (.pdf)

PDF - 87.8 ko