Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Réaction de Josette Durrieu aux annonces de Nicolas Sarkozy

mercredi 21 octobre 2009 par Rédaction

Réaction de Josette Durrieu aux annonces de Nicolas Sarkozy

« Le Président de la République confirme l’engagement des réformes des collectivités territoriales et fiscales.

C’est un coup fatal à la décentralisation : il s’agit d’une reconcentration brutale. La démarche est archaïque, contraire aux principes de la décentralisation.

On annonce la disparition de la moitié des élus de proximité, (conseillers généraux et conseillers régionaux), remplacés par un seul élu, le conseiller territorial, qui va cumuler les deux mandats et tous les pouvoirs.

Je souligne l’injustice de la réforme. Elle est contre l’action locale et contre le département qui ne pourra plus lancer des projets de réalisation comme le haut-débit, l’aménagement du Pic, le pôle universitaire, l’action touristique, économique, les contrats de pays…

C’est dommageable pour toutes les associations du territoire. C’est la fin définitive des subventions à toutes les associations pour la culture, le sport…C’est une injustice vis-à-vis des ménages qui vont supporter le coût de la réforme fiscale et payer à la place des autres.

L’injustice fiscale est grande. Le gouvernement ne touche pas au bouclier fiscal. On ne crée pas de nouvelles tranches pour les hauts revenus. On ne touche pas aux niches fiscales.

Par contre, la taxe professionnelle, qui est supprimée et qui ne sera que partiellement supportée par les entreprises (27%) et pèsera sur les ménages à 73%.

La taxe d’habitation va augmenter pour tous.

Cette réforme doit être combattue à côté des maires et des élus territoriaux. Ce sont les citoyens qui doivent se mobiliser dans l’intérêt du devenir de leur territoire, qui assure l’essentiel de leur vie quotidienne. »