Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Festival de Gavarnie : Mercredi soir c’était la dernière… de l’année

vendredi 8 août 2014 par Rédaction

Carton plein mercredi soir à Gavarnie pour la dernière du « Songe d’une nuit d’été », http://www.festival-gavarnie.com/ œuvre de jeunesse de William Shakespeare écrite en 1596. Les 1500 places du site étaient complètes pour cette nuit d’été 2014 et satisfaction du public à entendre les commentaires sur le chemin du Cirque à Gavarnie à la lueur des flambeaux.

Les caprices de la météo

Malgré le succès de la pièce, 2014 restera « une petit année ». Environ 9000 entrées contre 12 000 l’an dernier malgré les difficultés du bas de vallée sinistrée. « La faute au temps » nous précisent Frédéric et Catherine Walton. « Il y a eu des soirées de 80 à 200 personnes… Il pleuvait sur Gèdre mais il faisait beau à Gavarnie et personne ne montait ». En effet, une seule soirée a été annulée pour cause de pluie ». C’est tout le problème des spectacles en plein air. De même, comment faire venir des spectateurs de loin avec un hébergement pour la nuit s’ils n’ont pas la garantie du spectacle ? Equestria à Tarbes a trouvé la solution d’un grand chapiteau. Est-ce possible à Gavarnie ?

« Etre ou ne pas être » un spectacle de plein air

Le festival de Gavarnie avec un spectacle unique peut-il être différent ? Non. C’est le cadre grandiose de Gavarnie qui participe à la qualité d’ensemble du spectacle. Le faire sous un chapiteau, quel intérêt ? Autant le faire à Tarbes. Ce spectacle doit être à Gavarnie et nulle part ailleurs. Les spectateurs y viennent dans cet esprit. Le festival de Gavarnie doit être là et à La Courade.

Le spectacle aurait pu mal tourner

Personne n’y a rien vu. Et le spectacle s’est parfaitement déroulé. Pour la dernière, il manquait un acteur qui est aussi le metteur en scène, Bruno Spiesser. Victime d’un malaise cardiaque dans la matinée et héliporté vers l’hôpital de Tarbes, l’équipe était amputée. C’est tout à fait par hasard que, dans le même temps, un autre acteur, Philippe Héliès est venu faire une visite amicale à la troupe du théâtre Fébus à Gavarnie. Il avait joué la même pièce il y a 23 ans à Gavarnie sous la direction de François Joxe. C’est donc naturellement qu’en dernière minute, il a remplacé Bruno Spiesser dans le rôle de Thésée avec beaucoup de talent. Ce n’est qu’à la fin du spectacle que les spectateurs ont appris la nouvelle. Qu’on se rassure, Bruno Spiesser se porte bien et devrait sortir rapidement de l’hôpital.

Louis Dollo