Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Carte des régions : Jeanine DUBIÉ défend une région Sud-Pyrénées

jeudi 17 juillet 2014 par Rédaction

Dans le cadre des débats relatifs à la carte des régions, Jeanine Dubié, députée du Parti radical de gauche (PRG) a défendu un amendement visant à fusionner les régions Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussillon au sein d’une région Sud-Pyrénées.

La députée des Hautes-Pyrénées a regretté le fait que ce texte ait été réalisé sans concertation avec les acteurs politiques et économiques des territoires. En tant qu’élu local, elle craint que les territoires ruraux et de montagne soient les parents pauvres de cette réforme et s’est engagée à veiller au sort qui leur sera réservé dans le cadre de cette réforme.

Dans son discours, Jeanine Dubié s’est prononcée en faveur d’une région Sud-Pyrénées qui prendrait en compte l’ensemble de la chaine des Pyrénées, de l’atlantique à la méditerranée. Elle permettrait de développer une politique de massif cohérente et offrirait ainsi un interlocuteur unique dans le cadre des échanges transfrontaliers avec nos voisins ibériques. L’axe formé par les trois agglomérations régionales, Bordeaux, Toulouse et Montpellier favoriserait un aménagement du territoire équilibré et mettrait fin aux concurrences inutiles entre ces villes en misant sur leur complémentarité.

A défaut d’une si grande région, il lui semble plus pertinent de relier la région Midi-Pyrénées à l’Aquitaine, plutôt qu’au Languedoc-Roussillon, pour des raisons économiques, culturelles et géographiques évidentes. Elle a souligné que ces deux régions partagent des projets d’avenir ainsi que des filières reconnues comme celles de l’espace et de l’aéronautique, qui ne sauraient être entravées à cause d’une réforme décidée dans la précipitation et sans fil conducteur si ce n’est des hypothétiques économies.

L’alliance Béarn-Bigorre doit rester notre ambition pour demain.

Jeanine DUBIÉ