Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Duel de dames pour la présidence de l’association départementale des maires des Hautes-Pyrénées

jeudi 3 juillet 2014 par Rédaction

Hier soir, à l’auditorium de la CCI, s’est tenue l’assemblée générale de l’association départementale des maires de Hautes-Pyrénées. Depuis 13 ans, Daniel Frossard en assumait la présidence. N’étant plus maire d’Ibos, il présidait donc pour la dernière fois cette assemblée. Qui allait lui succéder ? Certains observateurs se posaient la question.

Cette assemblée générale qui se voulait consensuelle a donné lieu à une nouvelle gué-guerre entre socialistes et radicaux de gauche. Les premiers détenaient la présidence depuis pas mal de temps et sans que cela pose problème puisque avant Daniel Frossard, c’était Pierre-Henri Lacaze , ancien maire PS d’Aureilhan, qui occupait le poste. Apparemment, les socialistes n’entendaient pas abandonner ladite présidence et avant le début de l’assemblée générale, on a pu apercevoir des conciliabules révélateurs car le PRG avait aussi son candidat ou plutôt sa candidate en la personne de Josette Bourdeu, la nouvelle maire de Lourdes. Quelques socialistes faisaient remarquer en coulisses le « gros appétit » de Josette Bourdeu qui depuis son élection a copieusement garni sa carte de visite : maire, présidente de la communauté de communes du pays de Lourdes, présidente de l’EPIC de Lourdes, présidente de l’Office de Tourisme de Lourdes, administratrice du SDIS, etc. C’était mettre en doute sa disponibilité. Le conseil d’administration devait donc trancher. Composé de 34 membres désignés à l’avance (selon le bon vouloir de qui ?), il s’est retiré pour voter. Et Viviane Artigalas a donc été élue de justesse par 18 voix contre 16 à Josette Bourdeu. Un score qui n’est pas sans rappeler (mais inversé) celui qui a porté Michel Pélieu (PRG) à la présidence du conseil général. Faut-il voir là encore un rapport de forces entre les deux frères ennemis de la gauche ? Et un tour de chauffe pour les prochaines élections sénatoriales ? Le consensus qui a marqué la présidence de Daniel Frossard perdura-t-il ? On aura les réponses au fil de l’exercice à venir.

• La proclamation des résultats par Daniel Frossard (audio)

• Le nouveau bureau (audio)

• Le discours de Viviane Artigalas (audio)

• L’allocution du préfet arrivé pour la clôture de l’assemblée (audio)