Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

TPR : Lettre à la grande tribune

lundi 2 février 2009

- TPR : Lettre à la grande tribune

Depuis quelques matchs, l’ambiance dans la grande tribune de Maurice Trélut se dégrade et devient presque insupportable. En cause, les quolibets qui accompagnent l’entrée et la sortie des arbitres. Et bien entendu les sifflets et huées qui montent des travées dès que l’arbitre siffle une faute contre les Tarbais.

Ce qui devient inquiétant, c’est la violence verbale qui va avec toute décision. Pourquoi une sortie aussi bruyante pour M. Bonhoure ce dernier samedi ? Certes il n’avait pas été parfait, mais si quelqu’un devait se plaindre de son arbitrage ce sont plutôt les Lyonnais. Il en était de même après la rencontre perdue face à La Rochelle. On évitera de citer les noms d’oiseaux qui descendent des tribunes, ils pourraient choquer les âmes sensibles.

Chers supporters, en agissant ainsi vous ne rendez pas service à votre équipe. Les arbitres communiquent entre eux et il n’est jamais bon qu’ils arrivent avec des à-priori. Les décisions défavorables à l’extérieur trouvent peut-être là un début d’explication. On dénonce les dérives des supporters du football, attention nous prenons le même chemin, la violence physique en moins, quoique... Un rien peut vite faire basculer dans le mal. Lorsque le speaker de Maurice Trélut vous demande d’encourager votre équipe, on pense qu’il y a 300 spectateurs. Quand l’arbitre siffle une mêlée écroulée ou toute autre faute, on a l’impression qu’il y a 50000 spectateurs à qui l’on vient d’arracher un ongle. Pensez-vous que vos piliers ne sont pas aussi coquins que leur vis-à-vis, qu’un troisième ligne n’est pas capable de se détacher trop vite sur le côté opposé à l’arbitre ?

L’arbitre justement, est un homme comme les autres, avec une famille, un travail en semaine. Il mérite le respect au moins à titre personnel. Croyez-vous que vous encouragiez les vocations en agissant ici ? N’avez-vous jamais commis d’erreeur dans votre travail ou dans votre vie tout court ?

Les joueurs ont besoin de se sentir soutenus, aidés. Ils attendent vos encouragements, peut-être vaudrait-il mieux s’organiser pour trouver quelque chose à chanter et qui deviendrait un hymne pour le club.
Je sais très bien que ma "lettre à la tribune" va en déranger certains, mais si elle peut en dissuader quelques-uns de se sentir obligés d’insulter les arbitres, un petit pas aura été fait. Aidez le TPR.
(Jacques Terrée)