Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Hommage aux militaires de la gendarmerie décédés dans l’accomplissement de leur devoir

lundi 17 février 2014 par Rédaction

Ce lundi, en fin de matinée, une cérémonie nationale d’hommage aux personnels de la gendarmerie morts dans l’accomplissement de leur devoir en 2013 s’est déroulée dans la cour du groupement de gendarmerie de la caserne Jean Moulin à Tarbes.

Accueilli par Thomas Deprecq, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes Pyrénées le préfet Henri d’Abzac a lu un message du ministre de l’Intérieur en présence d’élus, et des autorités civiles et militaires du département.

Le message lu par le préfet :

« La grande famille de la gendarmerie célèbre tous les ans, avec force et sincérité, le souvenir des siens qui ont donné leur vie pour remplir la mission confiée. Au delà, c’est la nation toute entière qui a le devoir de ne pas oublier.

Les huit militaires de gendarmerie qui sont morts dans l’accomplissement de leur devoir au cours de l’année 2013 sont pour nous tous un exemple : leur abnégation individuelle donne un sens à notre action collective.

A l’unisson de la cérémonie nationale à Paris, dans chaque département, le préfet, les élus et l’ensemble des autorités civiles, judiciaires et militaires rendent également hommage.

Dans la solennité de ce moment, redisons ensemble aux familles des défunts, à leurs proches et à leurs camarades, notre sympathie et notre soutien. Cette pensée, je veux que nous l’élargissions à ceux qui ont été blessés en mission. Je leur adresse à tous mes vœux de prompt rétablissement.

Gendarmes, que ce soit en métropole, dans les outre-mer ou dans les opérations extérieures, vous vous impliquez avec courage et générosité au service de la France, au service de la sécurité des Français.

Chacun d’entre vous connait les risques qui entourent son activité lorsqu’il fait le choix d’endosser l’uniforme. Chacun les accepte, en sachant au fond de lui que son existence peut basculer à tout moment. Le gendarme ne refuse pas le danger, car il place sa mission de protection de nos citoyens avant toute autre considération.

En ce jour où nous rendons témoignage du dévouement de vos camarades disparus, je vous demande de continuer à faire vivre les valeurs qu’ils ont défendues jusqu’au bout de leur engagement.

Sacher puiser dans leur exemple une force renouvelée pour poursuivre la mission. Il s’agit sans conteste du plus bel hommage que vous puissiez leur rendre. »

Les identités des huit militaires décédés ont été ensuite citées dans le plus grand silence de respect et de recueillement :

-Adjudant-chef Franck Desbat de la brigade de prévention de la délinquance juvénile de Bourg-en-Bresse, mort en service le 4 février 2013.

-Adjudant-chef Sébastien Thomas du centre national d’instruction de ski et d’alpinisme de la gendarmerie de Chamonix, mort en service le 9 mars 2013.

-Maréchal des logis-chef Olivier Déprez du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Chamonix, mort en service le 24 avril 2013.

-Adjudant-chef André Turquat du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie de Ruoms, mort en service le 2 juillet 2013.

-Adjudant Emmanuel Potentier du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie de Ruoms, mort en service le 2 juillet 2013.

-Maréchal des logis-chef Olivier Rouch de la brigade de proximité de Le-Béage, mort en service le 2 juillet 2013.

-Gendarme Bruno Coulardeau de la brigade de proximité de Mauzé-sur-Le-Mignon, mort en service le 8 septembre 2013.

-Gendarme Cédric Zéwé du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale, mort en service le 8 novembre 2013.

Il a été ensuite procédé à un dépôt de gerbe par Henri d’Abzac, préfet des Hautes Pyrénées, Gérard Trémège, maire de Tarbes et les représentants d’associations de retraités de gendarmerie. Après la minute de silence et l’interprétation de l’hymne national, les autorités ont salué les troupes et les porte-drapeaux.

Nicole Lafourcade.