Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

LOUEY : un chef courageux, un enseignant exceptionnel, un maire estimé.

samedi 12 septembre 2009 par Rédaction

Roger Baget a reçu ce samedi 12 septembre à la salle des fêtes de la commune de Louey, les insignes de chevalier de la légion d’honneur, des mains de Claude Miqueu, Vice-Président du Conseil Général. De nombreuses personnalités parmi lesquelles la députée Chantal Robin-Rodrigo, le colonel Nabias, les maires des communes de Bénac, Lanne et Louey, Guy SOULET, maire d’Elzange (Moselle), son frère Jean-François écrivain et historien, et l’auteur Christian Crabot assistaient à la cérémonie. La nombreuse famille de Roger, ses amis et ses proches sont également venus lui témoigner leur affection et leur reconnaissance.

C’est Guy SOULET qui a prononcé le premier discours. Natif de Tarbes, il était sergent au 159ème B.I.A. à Boghni (grande Kabilie), où le sous-lieutenant Baget était responsable de la 1ère section de la 3ème compagnie du bataillon. Cette compagnie était opérationnelle et se trouvait toujours en première ligne, ramenant la sécurité dans de nombreux villages qui jalonnaient les crêtes de ce pays difficile et montagneux. Le 22 juillet 1959, précise l’adjoint au sous-lieutenant, est déclenchée l’opération « jumelles » qui va se poursuivre jusqu’au début d’avril 1960. C’est durant cette période très active que Roger s’est particulièrement fait remarquer à la tête de sa section, ce qui lui a valu une citation à l’ordre de la brigade avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire, décernée par un Général. "Tu as laissé le souvenir d’un chef juste, humain, aimé de ses hommes, cherchant à rendre plus acceptable la vie dure de tes soldats, appelés, loin de leurs familles, constamment à la merci d’un adversaire redoutable. Je suis très fier de t’avoir connu et d’avoir servi sous tes ordres" ».

Prenant à son tour la parole pour la carrière d’enseignant de Roger Baget, Christian Crabot a retracé la carrière dans l’enseignement du récipiendaire, riche en péripéties au cours de ses différentes affectations où il a continué de servir la France, tout d’abord en Algérie, pendant quatre ans, sur les lieux mêmes où il avait combattu, enseignant aux fils de ceux qu’il avait combattus et les initiant au rugby. Son équipe rencontre alors celle d’Agen, titulaire du Bouclier de Brennus en 1966. Puis, titulaire d’un Capès en mathématiques, il a exercé dans le tiers monde francophone, à Madagascar, et à Beyrouth entre 1973 et 1976 où il a vécu la terrible guerre civile entre les communautés. Il sera le dernier professeur détaché au Lycée Franco-Libanais.

Après un long périple par la Syrie et la Turquie, Roger Baget est revenu en France. Affecté au Lycée Carnot de Tunis, il s’est à nouveau consacré au rugby, devenant arbitre du championnat de 1ère division. A 50 ans, de retour au Pays, Roger sera nommé au Lycée Marie-Curie et au Lycée Théophile Gautier de Tarbes, puis au Lycée de Sarsan à Lourdes, sa ville natale. Inscrit sur la liste d’aptitude au grade d’agrégé, il renonce à cette promotion pour s’engager dans la politique locale et devenir Maire de Louey pendant deux mandats. A 70 ans il mettra fin à sa fonction de maire, se consacrant à sa famille, à ses petits enfants et à quelques voyages.

Claude Miqueu a fait l’éloge de cet homme prestigieux toujours à l’écoute de ses concitoyens et des besoins en équipement, évoquant sa responsabilité dans l’action publique. Au nom du Président de la République, il a élevé Roger Baget au rang de Chevalier de la Légion d’Honneur. Un vin d’honneur a clos cette cérémonie. Roger Baget fait honneur à son épouse, à sa famille, mais aussi à sa commune. Nous lui adressons nos plus vives félicitations.

Henri SOULET