Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Gérard Trémège balance….

dimanche 6 septembre 2009 par Rédaction

A l’occasion de la visite d’Alain Marleix, Secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités Territoriales, Gérard Trémège s’est isolé avec lui dans son bureau. Que se sont-ils dit ?

Les grands sujets concernant Tarbes à la communauté d’agglomération ont été abordés. Il s’agit de l’hôpital commun Tarbes et Lourdes qui doit obtenir le concours de l’Etat, l’Arsenal avec des subventions du Ministère de la culture, le projet de revalorisation urbaine avec la halle Brauhauban, la rénovation de l’Ecole de musique, l’école de Bordères, etc….

Roselyne Bachelot sur la sellette…
Et puis Gérard Trémège évoque les difficultés pour les élus locaux à obtenir un rendez-vous auprès des Ministres. C’est le cas avec Roselyne Bachelot pour l’hôpital. Néanmoins, rendez-vous est pris pour le 18 septembre.

Avec Borloo, rien ne va plus…
Et il balance également Jean-Louis Borloo qui n’a toujours pas répondu à l’invitation qui lui a été lancée pour l’inauguration de la maison du Parc National. Pourtant, il s’agit d’un proche, politiquement. Mais cela n’empêche pas une grande colère du premier magistrat. « Je n’irai pas à la Convention du parti radical à Toulouse le 12 décembre » en signe de désaccord. Et pourtant, Gérard Trémège est vice-président du Parti Radical… « Peut-être pas pour longtemps ».

Et les Haras ?
« Il faut attendre que le nouveau Ministre de l’Agriculture prenne ses marques et il y a eu un changement de directeur des Haras… On devait signer en septembre… La qualité des Haras est l’immobilisme ». Voilà qui est clair… Et s’il n’y avait que les Haras !

Gérard Trémège conclut : « On dirait que les ministres n’ont d’égard que vis-à-vis des parlementaires parce qu’il y a la chambre d’écho ». Devinez qui était visé….
Sûrement pas un hasard si son ami Alain Marleix, Secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités Territoriales, était de passage à Tarbes.

Louis Dollo