Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
  
 
  
 

La chirurgie bariatrique au Groupe Hospitalier Tarbes-Lourdes

vendredi 11 octobre 2013 par Rédaction

"Depuis plus de 20 ans, le centre hospitalier de Bigorre à Tarbes et plus récemment le Centre hospitalier de Lourdes ont organisé une filière complète de prise en charge de l’obésité sur le plan médical comme sur le plan chirurgical". C’est le message qu’ont voulu faire passer, hier, au cours d’une conférence de presse Miguel Bréhier, directeur du groupe hospitalier Tarbes-Lourdes et le docteur Jean-Claude Netter, président de la commission médicale du Centre hospitalier de Bigorre. Des médecins des équipes pluridisciplinaires de prise en charge étaient également présents.

UNE FILIÈRE COMPLÈTE ET ORGANISÉE DE PRISE EN CHARGE

La filière est structurée à Tarbes comme à Lourdes grâce à la constitution d’équipes pluridisciplinaires de prise en charge autour des endocrinologues-diabétologues, des chirurgiens digestifs, des diététiciennes, kinésithérapeutes et psychologues.

Le patient est d’abord adressé par son médecin généraliste soit à l’équipe d’endocrinologie et maladies métaboliques soit au chirurgien digestif qui peut, au cours de la première consultation, orienter le patient vers le parcours de prise en charge pluridisciplinaire.

Le travail préparatoire obligatoire à la chirurgie dure entre six mois et un an grâce à l’implication d’une équipe multidisciplinaire comprenant les endocrinologues, les diététiciens, les kinésithérapeutes et les psychologues. L’objectif de cette première étape est d’effectuer un bilan complet des co-morbidités qui peuvent être associées à l’obésité pour les prendre en charge et les traiter.

La recherche de ces pathologies associées fait appel aux équipes :

- de pneumologie pour recherche un éventuel syndrome d’apnée du sommeil

- de cardiologie avec réalisation d’explorations complémentaires

- d’endocrinologie-diabétologie pour recherche et traitement d’un éventuel diabète

- d’addictologie pour les patients présentant des troubles du comportement alimentaire avec, en cas de besoin, un sevrage du tabac ou d’autres addictions

L’ensemble de ces consultations peut être réalisé à l’hôpital de Tarbes comme à l’hôpital de Lourdes.

L’équipe de gastro-entérologue intervient dans le bilan préopératoire et peut également être amenée à poser des ballons intra-gastriques comme thérapeutique alternative en cas de contre-indications majeures à la chirurgie ou comme préparation à la chirurgie.

Le but de cette préparation de 6 mois à un an outre la prise en charge des co-morbidités est :

• d’une part de vérifier qu’il n’est pas possible d’obtenir des résultats suffisants à long terme par les simples mesures hygiéno-diététiques pour mettre les patients à l’abri des complications : la chirurgie est alors inéluctable,

• d’autre part de corriger les troubles du comportement alimentaire et préparer les patients à l’après chirurgie.

Une fois ce délai passé, les dossiers des patients sont systématiquement vus en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) mensuelles communes Tarbes-Lourdes. Ces réunions regroupent les médecins, chirurgiens et diététiciens. Le psychiatre qui suit le patient est toujours contacté au préalable ou au décours de la RCP pour donner son avis car ce dernier doit toujours valider l’indication chirurgicale.

Suite à la RCP, le patient est reçu par le chirurgien pour envisager l’opération. Il est ensuite vu par l’anesthésiste ainsi que les diététiciennes pour finaliser la préparation.

En post-opératoire, le suivi est obligatoire à un rythme différent en fonction de l’intervention chirurgicale par la diététicienne et les médecins endocrinologues avec bilans nutritionnels réguliers et traitements vitaminiques et par oligo-éléments administrés soit à titre systématique après un bypass à vie soit en fonction de carences éventuelles.

La filière de soins s’est construite progressivement depuis 2007 avec des RCP formalisées mensuelles depuis début 2012.

L’ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE : UN SUIVI PERSONNALISÉ RÉPONDANT À UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE :

Les orientations nationales et régionales en matière de santé publique mettent aujourd’hui l’accent sur les actions d’éducation thérapeutique afin de former les patients à la prise en charge et au suivi de leur propre pathologie.

Depuis 2008, le Groupe Hospitalier Tarbes-Lourdes propose une prise en charge pour tous les patients obèses quel que soit leur Indice de Masse Corporelle de départ même sans indication chirurgicale notamment grâce à des stages d’éducation thérapeutique. Les examens complémentaires réalisés pendant la préparation à l’intervention peuvent être complétés par un suivi dans le cadre de ces stages qui permettent un travail sur le renforcement des règles hygiéno-diététiques. Pour la réalisation de ces stages, cinq infirmières sont formées dont une au Centre Hospitalier de Lourdes. L’équipe garantit un suivi et une évaluation régulière des patients.

Le CH de Bigorre est d’ailleurs reconnu par l’Agence Régionale de Santé pour son programme d’Education Thérapeutique à destination des patients souffrant de troubles pondéraux. Il est le seul établissement du département à avoir une telle reconnaissance. À ce titre, les endocrinologues sont spécialement formés pour ce type de prise en charge :

• un médecin Tarbais est titulaire d’un master d’éducation thérapeutique et deux sont en cours de validation d’un Diplôme Spécialisé en Nutrition,

• un médecin Lourdais est titulaire d’un Diplôme spécialisé en nutrition.
Les stages d’éducation thérapeutique devraient également débuter à Lourdes en janvier 2014.

UNE PALETTE COMPLÈTE DE PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE :

Les trois types d’interventions chirurgicales bariatriques sont pratiqués au Centre Hospitalier de Bigorre par des praticiens chirurgiens digestifs tarbais et lourdais. Il s’agit :

• des Anneaux gastriques
• des By-pass gastriques
• des Gastrectomies longitudinales ou sleeve-gastrectomy

Sauf complications, l’ensemble de ces interventions est fait sous cœlioscopies.
L’établissement dispose également de tout l’équipement nécessaire à l’accueil et à la prise en charge de ces patients : tables, balances et lits pour personnes obèses.

Les interventions pour pose d’anneaux gastriques sont réalisées au CH de Bigorre depuis l’an 2000 et les deux autres types d’interventions depuis 2010.
Deux chirurgiens du CH de Bigorre pratiquent tout ou partie de ces interventions ainsi qu’un chirurgien au Centre Hospitalier de Lourdes en ce qui concerne les gastrectomies longitudinales.

LA CHIRURGIE DE L’OBÉSITÉ EN QUELQUES CHIFFRES :

82 interventions en 2011, 88 en 2012 et déjà 70 en 2013.

En 2012, 136 interventions de chirurgie bariatrique ont été réalisées auprès des habitants des Hautes-Pyrénées dont 88 au Centre Hospitalier de Bigorre soit 64% des interventions, le reste ayant été réalisé au CHU ou dans d’autres départements de Midi-Pyrénées ou d’Aquitaine.

UNE RECONNAISSANCE RÉGIONALE :

La filière de prise en charge publique des Hautes-Pyrénées est reconnue comme une équipe de référence par le Centre Intégré de l’Obésité Midi-Pyrénées mis en place par l’université de médecine de Toulouse.

Un site internet a été créé en ce sens à destination des patients et des professionnels ayant pour objectif de référencer les compétences régionales dans les domaines du soin, de la recherche et de la formation.

Pour plus d’infos : http://obesite.univ-tlse3.fr

Retrouvez l’ensemble des données d’activité des Etablissements publics et privés de santé sur le site de l’ATIH : www.atih.sante.Fr